L'Union du Cantal 24 juin 2003 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Les agriculteurs aux Goudots - Une ferme dans un jardin public

Le citadin n´ose peut-être franchir une cour de ferme, rencontrer un chef d´exploitation, le questionner sur son élevage… Alors ce sont les agriculteurs qui s´installent en ville pour trois jours d´échanges, d´information et surtout le partage d´une convivialité naturelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA
Depuis cinq ans, la FDSEA (qui fait partie de l´organisation du festival des Goudots gourmands) prépare "La ferme du goût". Après un mois et demi de travail bénévole, la voici fin prête, une nouvelle fois, jardin des Carmes à Aurillac. Tout s´organise autour du savoir-faire issu des produits de l´agriculture. Pour illustrer la formule de l´étable à la table, tous les animaux de la ferme sont présentés : vaches laitières et allaitantes, basse-cour, moutons, porcs, chèvres, chevaux… Un côté attractif, qui ne masque pas le volet communication vers le consommateur qui se veut essentiel. Les équipes administratives de différentes instances et des partenaires eux aussi participent de manière bénévole (chambre d´agriculture, syndicats professionnels, négociants, marchands d´aliments…). Tous parlent au nom d´une agriculture cantalienne unie, fédérée sous un même slogan "Paysans cantalous, producteurs de goût". Cette année, l´accent sera plus particulièrement mis sur la production laitière et la transformation fromagère de ces laits de vache, de chèvre ou de bufflonne. Les AOC, les transformateurs fermiers, ainsi que le contrôle laitier évoqueront notamment la traçabilité animale et de produits. Le tout dans une ambiance de fête gourmande, assurée par le point casse-croûte fermier. Les équipes de l´association Bienvenue à la ferme et des marchés de pays se relaient pour présenter le meilleur d´eux-mêmes, au nom de l´ensemble des "producteurs de goût"."Producteurs de goût"Parmi les produits de terroir proposés, citons les salades aux fromages, les bourriols, les choux farcis, ou encore le pounti. "Quel que soit le produit, les agriculteurs restent le premier maillon", remarque le secrétaire général de la FDSEA, Michel Combes. "La promotion de la qualité de nos produits et de notre savoir-faire, entreprise dans une démarche collective est une forme d´action syndicale", souligne-t-il. Tous les ans, un peu plus de monde est accueilli sur ce pôle fermier. Alors les agriculteurs savent désormais mieux communiquer auprès du grand public. Cet acquis de compétences nouvelles est vécu comme un atout indéniable : "Nous prenons conscience que si on n´assure pas la promotion de nos métiers, personne ne le fera à notre place". Cette promotion est valorisée par plusieurs jeux-concours, dotés de cadeaux gourmands. En outre, les agriculteurs participent pour la première fois au concours du meilleur bourriol. L´un d´eux décrochera le très convoité Goudot d´Or. Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 25 juin 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui