L'Union du Cantal 05 juin 2013 à 08h00 | Par P.Olivieri

Le très haut débit avant l’été 2014 pour les premiers quartiers aurillacois

L’opérateur Orange investit pour amener la fibre optique et Internet très haut débit sur Aurillac, les 25communes de la Caba et Saint-Flour. Un chantier qui s’étale de 2013 à 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans le Cantal, on n’a pas d’autoroute mais on a la fibre ! Tel pourrait être bientôt le slogan du département déjà précurseur dans le déploiement du haut débit et qui vient de franchir une nouvelle étape décisive, cette fois en matière d’internet très haut débit (THD). Décisive, voire même historique, pour les signataires lundi d’une convention entre Orange, l’opérateur historique, et la Ville d’Aurillac. Un opérateur représenté par Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales au sein du groupe France Télécom-Orange, qui a bu du petit lait au pays de la salers : encensé tour à tour par le maire aurillacois Pierre Mathonier, le président de la communauté d’agglomération Jacques Mézard, celui du Département Vincent Descœur, et, enfin le préfet. Rien que ça ! Il faut dire que c’est un cadeau inespéré pour la ville préfecture, les 25communes de la Caba et la ville de Saint-Flour qu’Orange apporte à la corbeille de la mariée : rien moins que le déploiement gratuit du très haut débit via la fibre optique, à compter de juin 2014pour les tout premiers foyers servis, et à l’horizon 2020au plus tard pour les derniers. Une technologie dont seuls 200000clients Orange peuvent se prévaloir à cette heure dans l’Hexagone. Ce qui fera d’Aurillac, de la Caba et de Saint-Flour des territoires en avance - une fois n’est pas coutume - malgré leur faible densité de population. L’opérateur tient ainsi son engagement national : couvrir d’ici 2015 au moyen de la fibre optique près de 60%des foyers français (220agglomérations, 3600communes) et 48%des foyers auvergnats pour un investissement global de 2 milliards d’euros sur la période 2000-2015.

Orange investit seul sur les territoires d’Aurillac, de la Caba et de Saint-Flour. Une action saluée lundi.
Orange investit seul sur les territoires d’Aurillac, de la Caba et de Saint-Flour. Une action saluée lundi. - © PO

Une facture de 0euro pour les collectivités

 

Un investissement quasi messianique pour les collectivités locales qui n’auront rien à débourser, et un déploiement clé en main promis par Bruno Janet : Orange s’est ainsi engagé à couvrir 100%des foyers, commerces, entreprises de la Caba qui garderont le libre choix de leur fournisseur d’accès internet. Même s’ils emprunteront le génie civil en place, ces travaux “colossaux” vont nécessiter la construction de nouveaux centres téléphoniques, de tirer la fibre optique sous les routes, les trottoirs,..., ainsi que l’accord explicite des syndics de propriété pour amener la fibre dans chaque logement. Dernier engagement : celui du prix. “Nous allons fournir une Formule 1 au prix de la voiture de monsieur tout le monde”, a imagé le représentant d’Orange, précisant que pour démocratiser le THD, l’opérateur a fait le choix de le commercialiser au même tarif que le haut débit, soit entre 35et 40€. “Le très haut débit représente pour notre territoire un élément essentiel de compétitivité économique, d’attractivité et de cohésion sociale”, a fait valoir le maire d’Aurillac, saluant l’aboutissement d’un travail collégial exemplaire. “On nous aurait dit il y a deux ans que 100%du territoire de la Caba serait couvert en 2020...”, a réagi pour sa part Jacques Mézard rappelant les sommes astronomiques annoncées alors pour y parvenir. “On ne mesure pas encore l’attractivité que cela va nous apporter, la révolution en termes d’image de notre Département, de perspectives économiques pour les entreprises”, a abondé Vincent Descœur.

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,