L'Union du Cantal 07 novembre 2007 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Le syndicat mixte du Puy Mary change de tête, pas de cap

Bernard Delcros succède à Vincent Descœur à la tête du syndicat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Conformément à ce qu’il avait annoncé durant sa campagne, le président du Conseil général devenu député allait “prendre du recul” vis-à-vis d’un certain nombre de responsabilités qui lui incombent. Ainsi, Vincent Descœur a-t-il cédé sa place de président du syndicat mixte du Puy Mary à Bernard Delcros (conseiller général de Murat), jusqu’alors vice-président.
Après avoir tiré un bilan positif d’une action conduite en étroite collaboration avec ses deux vice-présidents, V. Descœur passe la main.
Après avoir tiré un bilan positif d’une action conduite en étroite collaboration avec ses deux vice-présidents, V. Descœur passe la main. - © R. S.-A.

D’autres changements

Ce n’est pas le seul changement au sein du conseil syndical (dont M. Descœur reste membre), puisque l’ancien co-vice-président Jacques Mézard (conseiller général de la vallée de la Jordanne) devient premier vice-président, rejoint par Maurice Lamouroux, maire de Saint-Paul-de-Salers, qui porte un projet d’espace naturel sensible autour du cirque de Récusset. En outre, le syndicat mixte du Puy Mary compte un nouveau membre en la personne de Geneviève Fabre, élue du Falgoux, dont la vallée n’était pas suffisamment représentée. Bernard Delcros connaît bien le sujet pour lequel il s’est déjà investi de longue date. Il rappelle que l’opération Grand site est “innovante et particulière”. “Comme tous les Grands sites de France, il s’agit de préserver l’environnement d’un site fréquenté. Mais chez nous, cette opération s’accompagne d’une volonté de développement dont on mesure les premiers effets”, dit-il en évoquant les nombreux porteurs de projets privés qui se sont manifestés dans chacune des cinq vallées. Jacques Mézard salue le “travail réalisé dans un esprit constructif qui regroupe les énergies de toutes ces vallées”.  Il annonce d’ores et déjà l’ouverture prochaine d’une maison d’accueil à Mandailles.  

400 000 visiteurs

Avec 92 000 personnes accueillies cette année à la “Maison de site” et le constat qu’un visiteur sur quatre y pénètre, le syndicat observe que conformément aux précédentes études, jusqu’à 400 000 personnes se rendent sur le site à chaque saison. L’an prochain, la maison d’accueil ouvrira un mois et demi plus tôt. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui