L'Union du Cantal 05 mars 2008 à 00h00 | Par Patricia Olivieri

Le stand Cantal fait la différence au Salon

Le bilan provisoire du stand cantalien est d’ores et déjà très positif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alors que le Salon de l’agriculture 2008 vient de fermer ses portes, les responsables de Cantal Expansion, agence de développement du Conseil général, affichent déjà un large sourire à l’issue de dix jours d’une présence cantalienne “intense”, Porte de Versailles. S’il faudra attendre quelques jours pour dresser un bilan chiffré précis, Bruno Avignon, directeur de Cantal Expansion et Xavier Montil, responsable de la Maac (Mission agroalimentaire) ne cachent pas que le retour du Cantal au Salon de l’agriculture, volontairement ambitieux, est une grande réussite à tous points de vue.
Thierry Perbet (Poivre et Sel), un des trois membres du GIE, a harangué pendant dix jours les visiteurs du Salon avec un succès certain.
Thierry Perbet (Poivre et Sel), un des trois membres du GIE, a harangué pendant dix jours les visiteurs du Salon avec un succès certain. - © P. O.

5 000 couverts au goût du Cantal

D’abord en termes d’image, le Cantal, par les animations journalières proposées (soirée des ambassadeurs, des éleveurs...) et par son espace accueillant et moderne, a marqué sa différence et sans doute des points auprès des visiteurs, à la fois touristes et gastronomes potentiels. À l’image de ce couple d’éleveurs du Nord, amoureux du Cantal depuis 15 ans, venus déguster une truffade pour retrouver un bout de ce territoire où ils aimeraient bien se retirer à l’heure de la retraite. Du côté du GIE assurant le pôle restauration, ce sont pas moins de 500 repas journaliers qui ont été servis souvent dès 11 heures et jusqu’à 16 heures, sans parler des buffets élaborés pour les soirées. Un exploit, dans une cuisine à l’espace réduit. 

Le carrefour d'affaires

Autre grande satisfaction : la fréquentation du carrefour d’affaires, autre vocation du stand voulue par le Conseil général. “Tout ne se fait pas au Salon, précise Bruno Avignon, mais ce lieu dédié aux entreprises cantaliennes “pré-dispose” la relation commerciale”. Ce succès pourrait bien militer pour ancrer ce rendez-vous cantalien Porte de Versailles. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui