L'Union du Cantal 21 juillet 2010 à 14h42 | Par J.-M. Authié

Le puy Mary se refait une beauté

Après cinq jours de travaux, le sentier du puy Mary a été rouvert au public.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À grands coups de rotations d'hélicoptère et de va-et-vient manuels, le site du puy Mary s'est refait une petite beauté durant presque une semaine. Deux entreprises spécialisées se sont unies pour répondre à l'appel d'offre du syndicat mixte et réhabiliter les deux sentiers du site.
"En mai dernier, nous avons constaté un glissement de terrain d'environ 60 m2 en dessous du sentier d'accès au puy Mary, avec menace d'éboulement sur la RD 17. C'était également 40 m2 juste au dessus du sentier piéton. Il y avait donc urgence à entreprendre les travaux", explique Bernard Delcros, président du syndicat mixte du puy Mary.

L’hélicoptère a livré du matériel afin de réhabiliter des sentiers du site.
L’hélicoptère a livré du matériel afin de réhabiliter des sentiers du site. - © DR

Trente-neuf rotations d'hélicoptère

Immédiatement, un arrêté a été établi pour interdire l'accès puy Mary et sécuriser ainsi piétons et voitures. L'enjeu économique est important car le site attire énormément de monde, notamment via ce sentier", poursuit le président. Après études, il apparaît qu'il faut stabiliser la zone en la fixant directement dans la roche mère et rénover le sentier endommagé par un système de marches en bois fixés dans le rocher.
En juin, le syndicat mixte lance un appel d'offre auquel deux sociétés répondent avec l'impératif de réaliser les travaux seulement quatre semaines. "Finalement, les deux entreprises se sont mises d'accord pour travailler ensemble".
Depuis fin juin, les ouvriers de Germain environnement et Gauthier sont donc à pied d'œuvre sur le site. Mais jeudi dernier, ils ont bénéficié du soutien d'un Écurueil B3, un super hélicoptère capable de soulever jusqu'à 1,3 tonne de matériels. "Nous avions prévu une réouverture du sentier le 14 juillet, mais les conditions météo n'ont pas permis à l'hélicoptère de travailler efficacement tous les jours. Il a tout de même effectué 39 rotations", explique Bernard Delcros.
Peu importe, les ouvriers du chantier n'ont pas hésité à faire parler leur bras pour transporter le reste du matériel. Au final, les derniers aménagements devaient avoir lieu jeudi pour sécuriser et stabiliser définitivement le sentier. Coût de l'opération : 106 000 euros "avec sollicitation du ministère de l'Écologie pour nous donner un coup de main", précise Bernard Delcros.
Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle. Le puy Mary, c'est 500 000 visiteurs par an "et près de 120 000 qui franchissent la porte de la maison du Grand site".

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui