L'Union du Cantal 29 août 2007 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

Le pays de Salers signe une convention OPAH avec l’État

Réunis à Saint-Illide, lundi 15 août, Jean-François Delage, préfet, et Bruno Faure, président de l’intercommunalité, se sont engagés pour cinq ans dans une opération d’amélioration de l’habitat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-François Delage, préfet, et Bruno Faure, président du pays de Salers, ont signé la convention sur l’Opah “Habiter le pays Salers", qui prendra effet au 1er janvier 2008.
Jean-François Delage, préfet, et Bruno Faure, président du pays de Salers, ont signé la convention sur l’Opah “Habiter le pays Salers", qui prendra effet au 1er janvier 2008. - © J.-M. A.
Suite à l’étude pré-opérationnelle réalisée courant 2006 par le CAL Pact Arim, le besoin de la communauté de communes du pays de Salers se monte à 300 logements, dont une centaine en locatif privé. Lundi, à Saint-Illide, Jean-François Delage, préfet du Cantal, et Bernard Faure, président de l’intercommunalité, ont donc signé une convention de cinq ans sur l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat “Habiter le pays de Salers”. Une signature qui s’est effectuée dans le jardin d’Odette et Jean-Claude Rebeyre. Le couple avait en effet bénéficié de la dernière OPAH signée en 1998 avec feu le syndicat des Quatre cantons. C’était également l’occasion pour François Lachaze, maire de Saint-Illide, de faire admirer la réhabilitation de l’ancien presbytère en trois appartements de 100 m2: un de plein pied et deux duplex.
Propriétaires occupants et propriétaires bailleurs

Cette nouvelle OPAH porte sur la réhabilitation de 215 logements de propriétaires occupants, 80 logements locatifs et 50 accessions sociales à la propriété. Dans ce cadre, les dossiers traités concernent les propriétaires occupants relevant d’un plafond de revenu minimal (ne payent l’impôt sur le revenu) et dont les logements sont classés comme insalubres ou nécessitant une adaptation.
Quant aux propriétaires bailleurs, les dossiers déposés concernent la mise sur le marché de logements à caractère social avec des loyers conventionnés. Mais aussi la remise sur le marché de  logements  vacants ou le réaménagement d’anciens locaux professionnels en centre bourg et proche périphérie.
Dans cette opération de réhabilitation, l’engagement de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah) se porte à 472 350 euros par an. Parallèlement, la communauté de communes du pays de Salers s’engage à compléter les actions de l’Anah à hauteur de 61 000 euros sur les dossiers suivants : les logements relevant de l’habitat indigne ; les logements destinés à la location ; les logements vacants, avant travaux, à hauteur de 12 000 euros ; l’aide à l’adaptation de logements pour les personnes âgées.

Un million d'euros par an de travaux 

De plus, dans le cadre d’une réhabilitation d’anciens logements visant à l’accueil de nouvelles populations, le pays de Salers accordera une subvention, à raison de dix dossiers par an, aux personnes bénéficiant d’un prêt à taux zéro. “On peut estimer à un million d’euros par an de travaux pour nos entreprises locales dans cette opération. J’espère que les propriétaires privés seront au rendez-vous”, souhaitait Bruno Faure.
Quant au préfet, il rappelait que cette Opah “s’inscrit dans une politique publique globale de revitalisation du monde rural”. Dans ce cadre, l’état consacre un effort sans précédent avec une enveloppe de subvention de 2,2 millions d’euros en 2005, 3,2 millions d’euros en 2006 et 5 millions d’euros pour 2007. Cette Opah est la neuvième signée dans le Cantal. La dixième était prévue pour le 22 août en pays Gentiane.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui