L'Union du Cantal 05 juillet 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

Le nouveau tunnel du Lioran devrait être mis en service début octobre

Les travaux d’aménagement du nouveau tunnel du Lioran seront terminés vers le 15 septembre. Mais la mise en service ne devrait pas intervenir avant début octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les entreprises s’activent à chaque bout du tunnel pour terminer les aménagements.
Les entreprises s’activent à chaque bout du tunnel pour terminer les aménagements. - © L'Union du Cantal
Les travaux d’aménagement du nouveau tunnel du Lioran seront terminés pour le 15 septembre. Mais la mise en service du tunnel n’interviendra qu’après l’inauguration officielle, dont la date n’est pas encore précisément arrêtée : probablement dans le courant de la première quinzaine d’octobre et sans doute en présence d’un ministre ou d’un secrétaire d’État. Le chantier du siècle touche à sa fin : démarrés en 2002, les travaux de construction du nouveau tunnel du Lioran sont en voie d’achèvement. Des deux côtés du tube, des dizaines d’ouvriers s’affairent sur des échafaudages pour aménager les entrées nord et sud. Ils installent des parements en pierre qui donneront à l’ouvrage son aspect définitif. Conformément au projet architectural retenu, des plaques en acier seront ensuite installées sur la paroi de la tête d’Aurillac. Il ne restera plus alors qu’à poser la couche de roulement définitive dans le tube, et à réaliser les travaux de peinture et de signalisation. Tout devrait être terminé autour du 15 septembre.
Deux voix de 3,50 mètres chacune
Long de 1 515 mètres, le nouveau tube présente un dénivelé de 60 mètres entre les entrées nord et sud, explique Jean-Louis Pédroni, chargé du projet à la Direction régionale de l’Équipement. Les véhicules y circuleront à double sens sur deux voix de 3,50 mètres chacune séparées par une bande centrale neutralisée d’un mètre. La largeur du tunnel atteint 11 mètres en intégrant des bandes latérales et deux trottoirs qui permettront le cheminement du personnel d’entretien et des usagers en panne. “Ces dimensions autoriseront le dépassement d’un véhicule en panne sans empiéter sur la voie affectée à la circulation dans l’autre sens”, précise Christian Pitié, directeur régional de l'équipement. Au milieu du tunnel, le boyau a été élargi pour permettre le retournement des véhicules en cas d’accident.

Pas de grosses surprises
Le chantier se sera déroulé sans grosses surprises au niveau des coûts et du calendrier. Son coût a toutefois été réévalué en 2005 par décision ministérielle pour être porté de 79 à 93 millions d’euros. Le plan de financement associe l’État (44,27 millions d’euros), l’Europe (19,06 millions d’euros), le Conseil régional (11,43 millions d’euros) et le Conseil général (3,81 millions d’euros). Quant à la mise en service de l’ouvrage, elle était initialement annoncée pour le milieu de l’année 2007. Reportée ensuite en septembre, elle devrait finalement intervenir quelques semaines avant une date anniversaire : c’est en effet le 18 novembre 1847, il y a près de 160 ans, que l’ancien tunnel du Lioran avait été ouvert à la circulation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui