L'Union du Cantal 16 janvier 2008 à 00h00 | Par P.Olivieri

“Le Lial va pouvoir relancer sa dynamique”

Suite au paiement de la dette du Cilal, Chantal Cor, présidente démissionnaire du Lial, a repris son mandat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chantal Cor a été réélue à la présidence du Lial, suite au règlement du litige financier avec le Cilal.
Chantal Cor a été réélue à la présidence du Lial, suite au règlement du litige financier avec le Cilal. - © P. O.
L’information n’a pas été divulguée jusqu’au mercredi 9 janvier, alors que la situation de blocage entre le Lial (Laboratoire interprofessionnel d’analyses laitières) et son homologue du Puy-de-Dôme, le Cilal (Centre interprofessionnel laitier Auvergne-Limousin), s’est dénouée depuis mi-décembre déjà. “Nous avons préféré avoir l’assurance effective de la mise en paiement de la dette que nous avions arrêtée avec le Cilal,” avance Chantal Cor, qui a été réélue à la présidence du laboratoire d’analyses aurillacois le 11 décembre dernier.

Une stratégie “payante”

Elle avait accédé une première fois à ce mandat en juillet 2007, au titre du collège des producteurs, mais avait décidé de poser sa démission face aux visions stratégiques différentes entre les trois familles du conseil d’administration du Lial. Des divergences qui étaient apparues dans le cadre des tentatives de règlement financier de la séparation avec le laboratoire de Teix. Le choix et la détermination de Chantal Cor et des représentants des producteurs autour d’elle, se sont donc avérés payants puisque le Cilal a versé dans les derniers jours de 2007 sa dette avoisinant les 200 000 euros. “Même si nous avons du faire des concessions, je considère que cette page difficile pour le Lial doit être tournée. L’essentiel désormais est que le laboratoire renoue avec sa dynamique en étant porteur et moteur de projets”, insiste Chantal Cor. 

Explorer toutes les opportunités

“Chacun avait besoin de retrouver la sérénité pour s’atteler à conforter et développer l’activité du laboratoire”, ajoute celle qui, à la demande du collège des producteurs, s’est portée candidate à sa propre succession suite à cette sortie de crise. “En 2008, nous allons saisir toutes les opportunités qui se présentent pour garantir le bon fonctionnement du laboratoire”, annonce Mme Cor qui devait délivrer ce même message aux salariés du Lial à l’occasion de ses vœux pour la nouvelle année. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui