L'Union du Cantal 16 août 2010 à 15h23 | Par J.-Marc Authié

Le festival d’Aurillac se met à nu pour fêter son 25e anniversaire

Du 18 au 21 août, Aurillac ouvre ses portes aux artistes de la rue. Pour cette nouvelle édition de la manifestation, l’art performance sera la grande vedette.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Âge de raison ou de déraison, le festival international de Théâtre de rue d'Aurillac fête cette année son 25e anniversaire. Pour Éclat, organisateur de l'événement, c'est l'heure d'ouvrir les portes et les esprits. C'est l'heure de remettre et de rendre à la rue ses premières amours. En plus de 15 compagnies officielles du "in", des 450 compagnies de passage du "off", 15 artistes ou compagnies feront la part belle à l'art performance, un art multifacette dont l'une des grandes vedette sera Spencer Tunick, grand spécialiste de la mise à nu d'un territoire, d'un lieu. Jean-Marie Songy, directeur artistique du festival, a annoncé la couleur : "La graine que nous avons semée voici 25 ans fait la force de notre rendez-vous. Mais on ne doit pas se scléroser, on doit s'ouvrir pour que l'espace public ne pourrisse pas". Entre jongleries, clowneries et autres sketches, musique, danse, photographie ou encore poésie vont rejoindre la cité géraldienne. Du 18 au 21 août, Aurillac laisse le champ libre à toutes les formes d'expressions.

Le Petit théâtre du pain, l’une des attractions du “in” 2010, présentera son spectacle “Traces”.
Le Petit théâtre du pain, l’une des attractions du “in” 2010, présentera son spectacle “Traces”. - © J.-M.A.

Dans un monde en crise, tant sociale que financière, l'expression artistique arrive à tirer son épingle du jeu, car habituée à se battre pour vivre, voire survivre. Aurillac et son public aiment à retrouver celles et ceux qui font perdurer une tradition ancestrale : distraire en faisant réfléchir. Les quelque 100 000 personnes qui arpentent habituellement les rues, les places, les quartiers d'Aurillac auront encore l'occasion de tester, savourer, apprécier, ou détester, le cru 2010. En attendant de découvrir le programme du "off", voici celui du "in" : - 2 Rien Merci et "Moulinoscope" (création 2010, payant), 26 000 couverts et "L'Idéal club" (création 2010, payant), Antoine Defoort-Halory Goerger (Belgique) et "&&&&& & &&&" (payant), Compagnie Internationale Alligator et "1789 secondes", Deuxième groupe d'intervention et "Tragédie ! Un poème" (création 2010), Ilimitrof' Compagny (France-Chine) et "Satellites" (création 2010, payant), La Française des comptages et "Une cerise noire" (création 2010), Le Petit théâtre du pain et "Traces" (payant), Les Piétons et "Haïcuc" (création 2010), Materia Prima et "Eternal in/out", Spectaculaires, les allumeurs d'images et "On dirait que..." (création in situ), Tartar(e) et "Adieu" (création 2010), Teatr a part (Pologne) et "El nino", Teatro del Silencio (France-Chili) et "Emma Darwin" (création 2010, payant), Théâtre des frères Forman (République tchèque) et "Obludarium" (payant).

 


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,