L'Union du Cantal 22 février 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

Le Don se réinstalle au Fel

Un ensemble immobilier aux allures audacieuses prend forme sur les hauteurs du village du Fel. C’est là que la fameuse poterie du Don va se réinstaller. Un chantier de plus d’un million d’euros aux portes du Cantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Réunion de chantier autour du maire du Fel, de l’architecte Jacques Lacombe et de Nigel Atkins. La nouvelle poterie ouvrira le 10 juin prochain.
Réunion de chantier autour du maire du Fel, de l’architecte Jacques Lacombe et de Nigel Atkins. La nouvelle poterie ouvrira le 10 juin prochain. - © L'Union du Cantal
La poterie de Suzy et Nigel Atkins va quitter son site emblématique du Don, sur la commune de Sénezergues, pour se réinstaller sur les hauteurs du petit village du Fel, à quelques kilomètres de Montsalvy, mais déjà dans le département de l’Aveyron. Lancé en septembre dernier sous maîtrise d’ouvrage de la communauté de communes d’Entraygues, le chantier d’aménagement de la nouvelle poterie attire déjà les curieux, tant l’architecture des bâtiments en construction paraît audacieuse et inhabituelle. Le nouveau “pôle européen de la céramique contemporaine”, avec ses ateliers et espaces de vente ou d’exposition, devrait ouvrir ses portes au public le 10 juin prochain sur un site rebaptisé “Le Don du Fel”. Voilà plus de six ans que Nigel Atkins a entamé des démarches pour envisager ce déménagement. Il raconte avoir d’abord rencontré la communauté de communes du pays de Montsalvy, avec l’idée de s’installer en bordure de la RD 920, près du centre du Veinazès, sur la commune de Lacapelle-del-Fraïsse (entre Lafeuillade et Montsalvy). Mais l’étude de faisabilité diligentée par l’intercommunalité a conclu que le site n’était pas approprié pour un tel projet.
Doubler le nombre de visiteurs, embaucher quatre salariés
Le temps passant, et faute d’avoir pu identifier un autre lieu d’accueil dans le Cantal, l’entrepreneur s’est tourné vers la commune voisine du Fel (150 habitants), où il a reçu un accueil enthousiaste du maire et conseiller général Jean-François Albespy, puis de la communauté de communes d’Entraygues qui a accepté de porter le projet. Ce déménagement, le couple Atkins l’explique par sa volonté de poursuivre son activité dans de meilleures conditions, et de la développer en vue de l’installation de son fils Kelian qui, après un DUT de commerce obtenu à Clermont-Ferrand, suit actuellement une formation de potier-céramiste en Irlande. “Le Don reste un endroit très isolé, où il est difficile d’attirer les gens et où les cars ne peuvent pas descendre”, remarque Nigel Atkins en expliquant que, depuis l’ouverture d’un magasin de vente à Aurillac, en 1994, la fréquentation du Don n’a cessé de diminuer après avoir culminé à 20 000 visiteurs par an. Au Fel, sur un site plus accessible, l’entreprise, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse actuellement les 400 000 euros, compte attirer 40 000 visiteurs par an. “Le potentiel reste énorme. On doit pouvoir capter beaucoup plus de touristes”, parie Nigel Atkins. Il prévoit de porter l’effectif salarié de la poterie de six à dix personnes à l’horizon 2010.
Une nouvelle aventure
Une nouvelle aventure pour cet infatigable couple de sexagénaires, qui a réussi l’incroyable pari de faire d’un hameau perdu, accroché aux pentes abruptes et sauvages de la vallée de l’Auze, un haut lieu touristique de la Châtaigneraie. Quasiment sans le sou, à la recherche d’une ruine à retaper,  venant pour l’une de New-York où elle est née, pour l’autre d’Angleterre, Suzy et Nigel Atkins ont acheté la ferme du Don en 1972. Ils y ont développé à partir de 1976 une activité de potier-céramiste : les talents artistiques de Suzy, qui a su développer une gamme de poteries utilitaires à très forte personnalité, alliés au sens aigu du commerce de son mari, ont fait merveille. Aujourd’hui, le domaine du Don et ses 30 hectares sont à vendre. Mais la poterie continue de fonctionner et d’accueillir le public jusqu’au 10 juin, date à laquelle l’activité sera transférée au Fel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,