L'Union du Cantal 10 juin 2009 à 14h04 | Par R. Saint-André

Le Département réaffirme son soutien aux communes et intercommunalités

Une deuxième vague de contractualisation entre les différents territoires du Cantal et le Département se prépare. Le président Descœur a fait le point avec les élus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Vendredi 29 mai, le président de l’Assemblée départementale avait convié dans l’atrium du Conseil général les représentants des communautés de communes qui émaillent le territoire cantalien. D’emblée, Vincent Descœur a réaffirmé que le Département confirmait en 2009 son rang de premier partenaire des communes et des structures intercommunales. En plus des programmes départementaux (adduction d’eau potable, traitement des déchets ou couverture de la téléphonie mobile par exemple), le Conseil général contractualise avec les collectivités. Des “projets de territoires” sont signés avec les communautés de communes et avec les municipalités à travers le Fec (Fonds d’équipement des communes), appelé à devenir le fonds unique de concours aux communes rurales.

Des enveloppes conséquentes
Avant de présenter les principaux axes de travail à privilégier pour l’avenir, le président Descœur a tenu à énoncer quelques chiffres : les aides aux communes et communautés de communes s’élèvent pour 2009 à plus de 12 millions d’euros. Rien que pour le Fec et les nouveaux contrats de ville, 3,4 millions sont mobilisés. “Pour mémoire, l’enveloppe était de 1,1 million en 2001, elle a donc été multipliée par trois en huit ans”, précise-t-il. Quant aux 16 projets de territoires validés, ils ont bénéficié de près de 22 millions d’euros en faveur de projets d’intérêt communautaire. Vincent Descœur tient à souligner que “le concours du Conseil général n’est pas calqué sur la démographie”. En revanche, les actions doivent converger vers des intérêts partagés : les logements locatifs et opération d’amélioration de l’habitat, les énergies renouvelables, les zones d’activité économique, les projets touristiques, les multiples ruraux, les maisons de services, les maisons de santé, l’accueil de la petite enfance, les équipements culturels et sportifs, l’animation du territoire, etc.

De nouvelles orientations
À l’heure où de nombreux territoires vont renouveler la convention de partenariat que constitue les projets de territoire, l’assemblée départementale précise aux collectivités concernées que le champs d’action s’est élargi et que les projets sont souhaités ambitieux (au moins de 15 000 euros), même s’ils sont moins nombreux, afin de mieux les soutenir.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui