L'Union du Cantal 21 mars 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

Le Conseil régional signe une convention de trois ans avec le Département

Economie, routes et désenclavement numérique sont les trois volets de la convention de partenariat que viennent de signer le Conseil régional et le Conseil général.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Première du genre, la convention a été signée vendredi à Aurillac par les présidents Descœur et Souchon.
Première du genre, la convention a été signée vendredi à Aurillac par les présidents Descœur et Souchon. - © L'Union du Cantal
Comme il l’a fait en décembre et janvier avec les trois autres départements auvergnats, le Conseil régional vient de signer avec le Conseil général du Cantal une convention de trois ans (2007-2009) qui définit les modalités du partenariat entre les deux collectivités dans trois domaines : le soutien au développement économique, au désenclavement routier et à l’aménagement numérique du territoire. Avec ces conventions, la Région cherche à renforcer la lisibilité de ses actions, simplifier les procédures, et favoriser la complémentarité des financements publics tout en prenant en compte les spécificités locales, a expliqué le président René Souchon avant de parapher le contrat, vendredi dans les locaux de l’Hôtel du département.

Les aides au commerce et à l’artisanat déléguées
Première nouveauté : la Région a décidé de déléguer aux départements la gestion des aides au commerce et à l’artisanat, qui représenteront dans le Cantal 676 000 euros par an (dont 200 000 euros pour le commerce). Somme qui s’ajoutera aux deux millions d’euros que le Conseil général consacre chaque année à ces deux secteurs d’activité. “Un guichet unique est ainsi créé pour l’artisan et le commerçant qui auront désormais un seul dossier à remplir pour recevoir les aides de la Région et du Département”, commente M. Souchon. La Région aidera aussi au financement de parcs d’activités économiques. Elle complètera ce “paquet économique” en contribuant à hauteur de 500 000 euros à un nouveau “Pacte Cantal”, sous réserve des conclusions d’un audit.

9 millions d’euros pour les routes
S’il n’est pas compétent en matière de routes -“et le Conseil économique et social n’a de cesse de me le rappeler”, relevait le président Souchon- le Conseil régional a malgré tout fait le choix de continuer à aider les conseils généraux à moderniser leurs routes départementales. Le Cantal bénéficiera d’un traitement privilégié puisqu’il recevra 9 millions d’euros, alors que l’Allier et la Haute-Loire percevront 6 millions d’euros à eux deux, et le Puy-de-Dôme rien. “Une illustration de la volonté politique affichée par la Région de donner plus à ceux qui ont moins”, relevait M. Souchon. Enfin, le troisième volet de la convention porte sur la résorption des zones blanches en matière d’accès au haut-débit avec un objectif à fin 2008. Le Conseil régional prévoit par ailleurs d’élaborer un schéma régional du très haut-débit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui