L'Union du Cantal 17 janvier 2007 à 00h00 | Par Jean Marc Authié

Le collège de Saint-Mamet s’engage contre l’obésité

Une section “Form’études” sera opérationnelle à la rentrée 2007/2008 au collège de Saint-Mamet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicole Moissinac, diététicienne et cheville ouvrière de la future section “Form’études”.
Nicole Moissinac, diététicienne et cheville ouvrière de la future section “Form’études”. - © L'Union du Cantal
“Le mot régime est à bannir de la future section. Il veut dire supprimer et ça, il n’en est pas question. On doit manger de tout, mais pas tout en même temps !”. Diététicienne de formation, Nicole Moissinac planche depuis longtemps sur le problème de l’obésité chez l’enfant. Une réflexion qui a porté ses fruits puisqu’une section “Form’études” verra le jour à la rentrée 2007 au collège Louis-Dauzié de Saint-Mamet. Avec l’appui de l’Inspection académique, le concours de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et de la MSA, cette section sera ouverte à une quinzaine d’élèves. “L’obésité chez l’enfant est un problème qui me préoccupe depuis longtemps mais la diététique seule ne suffit pas, affirme Nicole Moissinac. Il faut y ajouter de l’activité physique et de la psychologie”.
Intégration totale et entière
L’obésité est une pathologie, “un excès de masse grasse par rapport à la masse maigre, rappelle-t-elle. La section Form’études aura donc un rôle social important pour ces enfants qui seront intégrés à part entière dans le classes du collège. Ils bénéficieront ensuite de plages horaires aménagées”. La partie activités physique sera placée sous la responsabilité du professeur d’EPS déjà chargé de la section sportive handball. Des soins sont également prévus à Aquateil, le centre de remise en forme du Rouget. Pas question donc, pour Nicole Moissinac, de marginaliser cette section. “Les familles et les médecins seront étroitement associés et intégrés dans cette structure. C’est le médecin de famille qui diagnostiquera la pathologie. Ensuite, il proposera l’accès à la section.

Le rôle des familles
Quant aux familles, elles ont rôle déterminant dans la démarche. Sans une implication totale de leur part, l’enfant n’a aucune chance de relever ce défi”. Un triptyque est disponible chez tous les médecins pour présenter la section. “La mise en place d’une telle structure demande un gros travail de fonds, d’informations et de convictions. Nous travaillons à mettre en place un programme plus général sur des repas équilibrés pour tous les élèves de l’établissement”. Apprendre à manger équilibré sera donc la nouvelle orientation du collège Louis-Dauzié. La section “Form’études” concernera pour l’instant les enfants situés dans un périmètre de 30 km autour d’Aurillac. Ils pourront ainsi intégrer plus facilement leur foyer le soir. Ce sera aussi plus facile pour faire participer les parents aux divers ateliers les concernant”, confirme Nicole Moissinac. Une expérience qui pourrait être étendue plus largement sur le Cantal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui