L'Union du Cantal 31 mars 2004 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

Le chien, un véritable partenaire de travail

En sept ans, l´Association cantalienne des utilisateurs de chiens de troupeaux a formé plus de 200 agriculteurs aux techniques de dressage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Créée en 1997, l´ACUCT, Association cantalienne des utilisateurs de chiens de troupeaux a tenu son assemblée générale à Vic-sur-Cère autour de son président, Jacques Rouchez. Au menu, les actions menées en 2003 et "la nécessité pour l´association de communiquer sur l´utilité d´un chien sur une exploitation". La présence d´un chien n´est pas rare sur une exploitation. Avoir un chien dressé, capable de mener un troupeau… c´est une autre histoire. Durant 2003, l´ACUCT a effectué plusieurs démonstrations (fête du bleu à Riom, Siran, Pleaux, comice de Maurs, concours régional limousin à Saint-Mamet ou encore dans le Lot) qui "permettent de faire connaître l´association et de prendre de nombreux contacts pour les formations ou les demandes de chien…".

Une vraie carte d´identité pour le chien

Depuis plus de sept ans maintenant, plus de 200 agriculteurs ont été formés aux techniques de dressage. "Cette formation se déroule en deux parties : une initiation puis un stage pratique en deux périodes de trois jours, souligne Pascale Lauby, de la Chambre d´agriculture et animatrice de l´association. Plus un chien est dressé jeune, plus il acquiert de bonnes habitudes. Mais il n´est pas forcément nécessaire de posséder un chien au départ, l´important est de suivre la formation pour pouvoir lui enseigner les bases". Le border-collie, le berger des Pyrénées ou le beauceron sont les chiens les plus souvent utilisés pour mener un troupeau. "Durant cette année, poursuivait Jean Rouchez, nous avons commencé les évaluations des aptitudes naturelles au troupeau et un logiciel a été acheté pour classer les résultats… En mai, une dizaine de chiens ont été confirmés lors d´une journée à Saint-Flour". Grâce au logiciel, le chien possède une véritable carte d´identité et tout y est répertorié. Un chien coûte entre 300 euros (chiot) et peut aller jusqu´à 2 000 euros une fois dressé.

Un gros travail de sélection

Les efforts sont donc portés, depuis plusieurs années, sur les différents croisements possibles pour obtenir un chien de qualité. "Et ce travail de sélection porte ses fruits, assure Jean Rouchez. Aujourd´hui, nous avons près de 250 demandes par an pour des chiens dressés. Nous devons poursuivre sur cette voie et continuer notre travail de terrain afin de sensibiliser encore plus les agriculteurs. ¿ l´heure où l´on parle du travail et du manque de main d´oeuvre, l´utilisation du chien de troupeau trouve toute sa place. ¿ nous de faire prendre conscience aux éleveurs de la nécessité de se former au dressage et d´investir dans un animal au pedigree connu afin qu´il devienne un véritable partenaire de travail". L´association va tenter de toucher les jeunes agriculteurs par le biais des lycées (BTS et BTA), développer ses actions sur les exploitations, accentuer les journées de sensibilisation et les journées portes ouvertes. En 2004, l´ACUCT participera au concours sur bovins à Récusset (18 juillet), au concours sur ovins au Lioran (15 août), organisera une journée de confirmation en automne, une journée d´évaluation des chiens, diverses démonstrations, et la poursuite du fichage des chiens sur le logiciel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui