L'Union du Cantal 06 février 2008 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

Le centre hospitalier d’Aurillac est en pleine métamorphose

Avec près de 1 800 salariés, le centre hospitalier Henri-Mondor d’Aurillac est le plus gros employeur du département. Plusieurs chantiers sont engagés pour améliorer le site.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis l’été 2004, le centre hospitalier Henri-Mondor d’Aurillac s’est engagé sur la rénovation, la construction et la restructuration des différents services de l’établissement de santé. Si 2007 a vu sortir de terre de gros chantiers, 2008 sera également une année charnière pour la modernisation de la structure, le bien-être et le mieux-vivre tant des patients que des salariés du CH. “D’une manière générale, la restructuration du centre hospitalier était au cœur de mes priorités dès mon arrivée. Il était impératif de moderniser l’établissement afin de le rendre encore plus opérationnel et surtout pour apporter une réponse encore plus efficace aux patients”, explique Christian Thourret, directeur du CH. Dès lors, la signature en 2004 d’un contrat d’objectifs et de moyens avec l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH) prend tout son sens. D’autant que depuis, ce sont plus de 60 millions d’euros qui ont été investis.

La qualité de service

Plusieurs travaux ont déjà été réalisés et terminés : rénovation d’une partie du service de chirurgie viscérale, du  bloc maternité ; création d’un nouvel internat ; construction d’une nouvelle cuisine centrale... En 2007, c’est le bâtiment regroupant le laboratoire, la réanimation et l’hélistation qui a été inauguré. “Cette opération visait à assurer le rapprochement géographique de ces services avec le département médical d’urgence, la radiologie et le bloc opératoire”, souligne le directeur. à l’arrivée, cet investissement de sept millions d’euros permet aux patients et aux personnels de pouvoir bénéficier : d’une hélistation permettant un accès direct au plateau technique et au pôle de médecine d’urgence ; d’un service de réanimation entièrement rénové ; d’un laboratoire polyvalent (biochimie chimique, bactériologie, immunologie, hématologie, immuno-hématologie) ouvert toute l’année, 24 heures sur 24. Mais 2007, c’est également la restructuration et la rénovation de la psychiatrie adulte. Ce chantier de 15 millions d’euros, débuté en octobre dernier, concerne notamment 150 lits et places pour une mise en service au printemps 2009. Enfin, le gros chantier concerne le regroupement des médecines et des chirurgies. “Ce sera le bâtiment central du centre hospitalier, au cœur même des activités de court séjour. Il est urgent de pouvoir mettre en synergie les activités organisées aujourd’hui en pôles. On va enfin pouvoir travailler en filières”, ajoute Christian Thourret. Ce bâtiment prévoit le bureau des entrées, l’hôpital de jour, la chirurgie, la chirurgie viscérale, la cardiologie, l’orthopédie et pas moins de 113 lits d’hospitalisation. Coût global du projet : 18 millions d’euros avec une ouverture prévisionnelle pour l’automne 2009. 

En 2008, le centre hospitalier entame une nouvelle tranche de travaux.
En 2008, le centre hospitalier entame une nouvelle tranche de travaux. - © J.- M. A.

Du nouveau en 2008

Ce bâtiment vise à répondre de façon équilibrée et dans la durée aux missions suivantes : accueillir des patients dans les meilleures conditions d’hébergement, en offrant des espaces de soins et d’activités adaptés à leur situation et à leur état ; offrir aux personnels des conditions de travail optimales permettant d’assurer la qualité des soins et la promotion de l’autonomie des patients ; permettre la globalisation et la rationalisation des moyens afin de favoriser la bonne coordination des interventions dans un souci d’efficacité médicale et de meilleur accueil des usagers. Pour en terminer avec 2007, il est à noter qu’un court séjour gériatrique a été aménagé au niveau de l’ancien internat (bâtiment du centre Jean-Vignalou). Il comprend dix lits destinés à accueillir des patients polypathologiques, nécessitant une prise en charge médicale non spécifique. Enfin, dans les locaux des anciennes consultations de chirurgie orthopédique, un hôpital de jour et des consultations dermatologiques ont pris place. L’ensemble de ces deux réalisations se montent à 933 000 euros TTC. Quant à 2008, pas question de relâcher les efforts entrepris depuis quatre ans. Si la crèche du centre hospitalier a déjà ouvert ses portes (lire encadré), d’autres chantiers vont démarrer. Ainsi, le secteur pédopsychiatrique sera restructuré. L’aménagement comprend la réalisation du secteur d’hébergement, composé de dix chambres et d’un poste de surveillant, de l’hôpital de jour comprenant une salle de soin pharmacie, deux bureaux, un office, une salle à manger, une salle d’activité, une salle de bain commune et des sanitaires ainsi que des locaux logistiques. Au cours du premier semestre, une salle d’ostéodensimétrie sera aménagée dans le bâtiment imagerie. Il s’agit d’un scanner pour l’étude de la densité osseuse, très utile pour les rhumatologues. à noter que pour l’instant, cet examen se passe sur Clermont. Enfin, l’aménagement d’un parking extérieur de près de 80 places est prévu sur la zone d’Hélitas. Les travaux (213 000 euros) ont débuté en janvier pour une ouverture prévue en février 2009. Mais le problème de stationnement se pose également à l’intérieur de l’établissement. Ainsi, durant la même période, il est prévu l’aménagement de parkings intérieurs. “La réalisation du projet d’ensemble de l’établissement permet l’aménagement de nouveaux parkings en lieu et place des bâtiments des anciennes cuisines, de l’ancien laboratoire et de l’ancienne réanimation, précise Christian Thourret. Nous faisons beaucoup de travaux et nous sommes conscients de la gêne que cela occasionne. Mais au final, il faut bien comprendre que c’est pour le bien de tous”. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui