L'Union du Cantal 07 juillet 2010 à 10h40 | Par R. Saint-André

Le Cantal va se faire “railler” sur son désenclavement

Les trois grandes lignes ferroviaires qui passent par la préfecture Aurillac seront fermées en août.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Toutes les lignes ferroviaires en travaux cet été ! Et en même temps... Autrement dit, un département coupé du réseau ferré en pleine saison estivale. Un sujet qui a suscité un débat, lors du dernier comité de ligne, lundi à Aurillac. Ces réunions permettent de recueillir les observations, critiques, suggestions et interrogations formulées par les usagers du TER et les élus locaux. Ce 28 juin, c'est la voix de Florence Marty, adjointe au maire d'Aurillac, qui aura martelé une doléance : "Plus jamais pendant le festival de théâtre de rue qui draîne 100 000 visiteurs". Et pourtant... Aurillac-Brive fermée du 2 août à la mi-octobre ; Aurillac-Clermont actuellement en travaux jusqu'au 27 août ; chantier également sur Aurillac-Toulouse jusqu'à fin novembre.

Les services du Conseil régional, de la SNCF et de RFF ont débattu avec les usagers.
Les services du Conseil régional, de la SNCF et de RFF ont débattu avec les usagers. - © RSA

Rebelote en 2011

De juin à novembre 2011, de nouveaux travaux sont programmés. Cette fois, ils concerneront la réfection des ouvrages d'art et des tunnels. Évidemment, une nouvelle coupure de ligne sera inévitable, comme l'ont expliqué les représentants de Réseau ferré de France (RFF). "Mais cela n'arrive que tous les 50 ans en moyenne", se défend RFF. L'entreprise use surtout d'un argument imparable : l'engagement de travaux de cette ampleur est une bonne nouvelle, puisque synonyme de la pérennisation des lignes. En fait, personne ne conteste l'utilité d'une rénovation des lignes. Mais pourquoi, en plein été, alors que le département tout entier escompte des retombées économiques de sa saison touristique ? Simple : parce que les jours sont plus longs, la météo plus clémente et donc les chantiers avancent plus vite. Ajoutons à cela la disponibilité du matériel... signale avec franchise Alain Pontoise, directeur délégué des TER Auvergne. En tout, pour le Cantal, 31,5 millions seront mobilisés sur les voies. La SNCF et le Conseil régional mettront en place des cars de substitution TER. Par expérience, on sait qu'ils sont moins empruntés que le trafic habituel dans les trains.


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui