L'Union du Cantal 14 mai 2008 à 00h00 | Par Jean-Yves Brunon

Le bâtiment, un secteur en pleine évolution

Le bâtiment est désormais l’une des branches les plus créatrices d’emplois, notamment en direction des jeunes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La récente assemblée générale de la Fédération française du bâtiment (section du Cantal) était l’occasion pour son nouveau président, Alain Vernet, de rappeler les missions de l’organisme et de présenter un bilan de cet important secteur d’activité au plan national et local. Dans le Cantal, plus de 3 500 personnes travaillent dans le secteur du bâtiment. La FFB mène actuellement une campagne de communication destinée à informer les jeunes et le grand public sur les possibilités de carrières dans ce secteur porteur.

Programme de formation

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, la Fédération du bâtiment a été l’un des principaux chefs de file du processus et prépare l’avenir en mettant en place un vaste programme de formation destiné aux entrepreneurs ainsi qu’à leurs collaborateurs. Le secteur entretien - amélioration occupe une place prépondérante dans l’activité départementale du bâtiment. Ce secteur représente en effet 55 % de la production départementale avec 2 300 emplois directs.
 

Alain Vernet et Christian Baffy, respectivement président de la FFB 15 et de la FFB nationale, ont effectué un bilan des activités du bâtiment.
Alain Vernet et Christian Baffy, respectivement président de la FFB 15 et de la FFB nationale, ont effectué un bilan des activités du bâtiment. - © J.-Y. B.

Nouveaux enjeux environnementaux

Développement durable, économie d’énergie, réduction des émissions de gaz à effet de serre sont autant de défis à relever pour le bâtiment. Ainsi, “les entreprises devront répondre à la demande et être les plus compétitives possibles face à ces nouveaux challenges”, soulignait Alain Vernet. Un exemple : tous les bâtiments publics ou relevant du tertiaire devront être équipés pour la basse consommation ou énergie positive, avec intégration systématique des énergies renouvelables dès 2010. D’autre part, la taxe sur la valeur ajoutée à taux réduit a permis, dans le Cantal, la création de 200 emplois. Pour Alain Vernet, cette TVA à taux réduit a prouvé son efficacité : la baisse de prix répercutée sur la clientèle, la création d’emplois et une réduction du travail “au noir”. On peut également constater une féminisation de la profession.  

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui