L'Union du Cantal 27 juin 2012 à 14h19 | Par C. Fournier

Lac de Lanau : un endroit idéal pour se ressourcer

Le syndicat mixte du lac de Garabit Grandval vient d’inaugurer les nouvelles installations touristiques du lac de Lanau. Un projet de plus de 873 000 euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un lieu vivant et charmant au bord de l’eau.
Un lieu vivant et charmant au bord de l’eau. - © C. FOURNIER
Et le parti pris a été de garder à Lanau son aspect sauvage, son caractère, et d’en faire un lieu d’accueil et d’activités de pleine nature avec l’avantage d’un lac relativement paisible, peu soumis aux fluctuations dues à l’activité hydro-électrique. Le projet, mené avec le concours de Clef de Voûte Architecture et A3 Paysage, comporte des espaces organisés afin d’améliorer l’accessibilité du site et de faciliter ses différents usages. On y trouve ainsi une aire de stationnement pour éviter les problèmes de croisement et parkings sauvages sur la voie d’accès, des aires de croisement, une aire de détente et pique-nique équipée de hamacs, barbecues, un espace pétanque pour se détendre au bord de l’eau, et une aire de jeux destinée aux enfants. Enfin, un incontournable lieu d’accueil et de vie : le café du Lac, et ses activités proposées par un prestataire : “Dam’Nature”.

Une réalisation attendue

Des installations que le maire de Neuvéglise, Claude Bonnefoi, appelait de longue date de ses vœux, ce qu’il rappelait à l’occasion des différentes allocutions, tandis que Louis Clavilier soulignait le travail du syndicat mixte qu’il préside et qui “œuvre depuis 25 ans pour le développement du tourisme autour des lacs de Garabit et de Lanau”. D’où plusieurs réalisations qu’il rappelait donc, dont celle-ci, “initiée en amont avec Pierre Jarlier, sénateur-maire de Saint-Flour, lorsqu’il était membre du Comité syndical”. Henri Barthélémy, représentant le président du Conseil général indiquait que le Département “partenaire du syndicat intervenait à ce titre pour 60 % des investissements et 52 % dans le fonctionnement.” Pierre Jarlier félicitait lui tout particulièrement Louis Clavilier, “un précurseur du développement de cette vallée de la Truyère” et ajoutait-il, “il faut miser sur des infrastructures de qualité si l’on veut être attractif. Il faut aussi que le syndicat évolue, qu’il conserve ses partenaires et aille vers des projets structurants sur la vallée de la Truyère et s’insère dans une dimension de station de pleine nature”. Un concept dont “la Région en est à l’appel à projet”, précisait René Souchon qui soulignait “l’importance” que le Conseil régional qu’il préside “accorde à de telle réalisations en vue de valoriser le patrimoine naturel”. Cette réalisation va dans le sens de l’essor que connaît le tourisme en Auvergne depuis 2005 (8,3 % du PIB de la région) et qui, fort de 18 000 salariés, représente le principal secteur créateur d’emplois (500 emplois par an). Un tourisme qui doit cependant être actif : “C’est bien d’avoir Garabit mais encore faut-il des infra­structures sur place qui retiennent le touriste et fassent qu’il y dépense son argent…”. Enfin, Delphine Balsa, sous- préfet de Saint-Flour en poste depuis peu, avouait découvrir cet endroit et “vouloir y revenir.” Elle saluait “l’aspect préservation et environnement des lieux, malgré les contraintes architecturales” et notait le soin porté à l’accès aux personnes à mobilité réduite. “Je souhaite grand succès à ce site dont le rayonnement profite non seulement localement mais à tout l’arrondissement auquel je suis déjà très attachée”, concluait-elle.

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui