L'Union du Cantal 12 septembre 2012 à 11h26 | Par Jean-Marc Authié

La rentrée des classes cantalienne placée sous le signe du sourire

Le Cantal a fait sa rentrée scolaire. 18 325 élèves du premier et second degré ont rejoint les bancs de leurs établissements sans problème majeur à signaler.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi, 10 385 écoliers, 4 794 collégiens et 3 146 lycéens ont remis le couvert pour l’année scolaire 2012-2013. Une rentrée dans le plus grand calme et avec le sourire. Pour le plus grand plaisir du directeur départemental des services de l’Éducation nationale, Yves Delécluse. “C’est une rentrée sans grande surprise. Il faut dire qu’un gros travail en amont a permis, dès juin, d’y voir plus clair”, expliquait-il en début de semaine après avoir visité plusieurs établissements. Une rentrée tranquille donc avec seulement huit élèves de moins que l’an dernier. “La structure des classes n’a pas bougé, même si nous avons moins de personnels avec les postes que nous avons dû rendre. Moins huit postes, on peut toujours considérer que c’est trop au niveau local, mais il ne faut pas oublier que le Cantal bénéficie d’un taux d’encadrement et de conditions d’apprentissage très favorables.”
L’école primaire de Saint-Cernin a bénéficié d’un poste supplémentaire cette année. Yves Delécluse, directeur des services de l’Éducation nationale, est venu en personne rendre visite à Karine Termentina et à sa nouvelle classe de CM1.
L’école primaire de Saint-Cernin a bénéficié d’un poste supplémentaire cette année. Yves Delécluse, directeur des services de l’Éducation nationale, est venu en personne rendre visite à Karine Termentina et à sa nouvelle classe de CM1. - © J.-M.A

Des attentions particulières du primaire au lycée

 

Ainsi, sur le premier degré, Yves Delécluse n’a constaté aucun incident, aucune remontée négative depuis mardi. “Cette année, nous accordons une attention plus particulière sur les élèves porteurs de handicap. Là encore, nous avons beaucoup travaillé. Dans le public, tous les enfants, environ une centaine, sont encadrés. Dans le privé, c’est un peu plus ­délicat et nous travaillons avec le diocèse pour y remédier.” Pour se faire, le directeur a pu bénéficier de six ­assistants de scolarisation supplémentaires. C’était le cas notamment mardi à l’école primaire de Saint-Cernin. Yves Delécluse a par ailleurs pu constater que l’ouverture d’une nouvelle classe de CM1, et du poste qui va avec, donnait le sourire à tout le monde. Et de rappeler : “C’est l’exemple type où lorsqu’il y a augmentation des effectifs, notre accompagnement suit”. Petite réjouissance en revanche du côté des collèges où les élèves sont en augmentation (4 608, + 75) et si le besoin s’en fait sentir “des postes seront certainement à pourvoir”, a confirmé le directeur. Ce qui ne devrait pas être le cas pour les lycées où l’on note une stabilisation des effectifs. S’appuyant sur les orientations ministérielles, Yves Delécluse entend cette année accentuer les efforts de ses ­services sur : les fondamentaux du primaire ; la maîtrise du socle des compétences au collège ; le développement des usages du numérique dans le premier et second degré... Il sera également temps de préparer un autre chantier, celui de la réforme du lycée et du Bac. Après la nouvelle seconde en 2010 puis la nouvelle première en 2011, c’est donc la nouvelle terminale qui se profile.

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui