L'Union du Cantal 06 août 2007 à 00h00 | Par F. Pigot

La région s’engage un peu plus avec le pays du Haut-Cantal

Deux communautés de communes rejoignent le dispositif des contrats Auvergne + déjà signé entre le conseil régional d’Auvergne et le Pays Haut-Cantal/Dordogne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est à Bort-les-Orgues, en Corrèze, que des avenants au contrat Auvergne +  ont été signés le 11 juillet entre le président du Conseil régional, René Souchon, et ses homologues des communautés de communes du pays Haut-Cantal/Dordogne. Plusieurs élus et agents de développement ont participé à ce rendez-vous. Le contrat initial avait été signé le 27 janvier 2006 à Ydes. À l’époque, en plus de la structure “pays”, trois communautés de communes de ce territoire (pays Gentiane, pays de Salers et Sumène-Artense) avaient contractualisé avec le Conseil régional. Depuis, ces territoires ont été rejoints par les communautés de communes du pays de Mauriac et de Bort-Lanobre-Beaulieu. René Souchon a rappelé que ce contrat Auvergne + permettra d’injecter plus de 3,7 millions d’euros du Fonds régional d’aménagement et de développement durable dans les projets de ce territoire.
Les élus du pays Haut-Cantal/Dordogne ont présenté de nouveaux dossiers au titre du contrat Auvergne +.
Les élus du pays Haut-Cantal/Dordogne ont présenté de nouveaux dossiers au titre du contrat Auvergne +. - © F. P.
Plusieurs projets vont en profiter

Deux avenants concernent des projets portés par le pays Haut-Cantal/Dordogne. Il s’agit de l’ingénierie et de l’animation de la charte forestière du Massif de la Rhue ainsi que de la construction d’un centre aquatique à Mauriac (réalisation chiffrée à 4 275 000 euros, dont 450 000 euros pourraient être apportés par la Région). La communauté de communes de Bort-Lanobre-Beaulieu projette la création d’une zone d’activités à Lanobre, la mise en valeur des abords du château de Val, la réhabilitation de la piscine et la construction d’un dojo à Bort-les-Orgues (avec un cofinancement de la région Limousin).
La Région s’est engagée

à soutenir la communauté de communes du pays de Mauriac pour l’aménagement d’une zone d’activités au Vigean (RD 922 en direction d’Aurillac), la construction d’un pôle petite enfance à Mauriac, la rénovation du village de vacances Le Miraflor, ainsi que la transformation d’un bâtiment agricole désaffecté en locaux pour l’école de danse du Vigean et d’une ancienne grange en salle associative à Arches. De son côté, la communauté de communes du pays Gentiane a présenté la création d’une zone d’activités à Riom-ès-Montagnes et d’un hôtel-restaurant dans l’ancien couvent de Menet. Enfin, la communauté de communes Sumène-Artense prévoit une étude pour la mise en place d’actions en faveur de la jeunesse ainsi que d’une politique culturelle, la création d’immobilier d’entreprise à Champagnac, une médiathèque à Champs-sur-Tarentaine, l’amélioration de la desserte des massifs forestiers, la réalisation d’une unité pour parkinsoniens avec télémédecine et visioconférence à Ydes. Au total, l’enveloppe mobilisable sur l’ensemble du pays Haut-Cantal/Dordogne se monte à 3 739 192 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui