L'Union du Cantal 02 décembre 2009 à 15h33 | Par J.-Y. B.

La réalisation concrète de la fraternité universelle

L’association Cantal au cœur de l’Afrique propose une aide sanitaire à la République démocratique du Congo.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bureau de l’association Cantal au cœur de l’Afrique présidée par Pierre Monthoil, en présence du père Jean-Marie, curé de Jussac.
Le bureau de l’association Cantal au cœur de l’Afrique présidée par Pierre Monthoil, en présence du père Jean-Marie, curé de Jussac. - © J.-Y.B.

Le développement intégral de l’homme : c’est le but que s’est fixé l’Acca, créée il y a juste un an, au Congo. Le développement intégral de l’homme porte sur les plans sanitaire, culturel, intellectuel, spirituel, mental et socio-économique. À la fin de cette même année, 42 kilos de médicaments y ont été expédiés. Du matériel médical et chirurgical non utilisé a été donné par des professionnels de santé à l’association. Celle-ci finalise les préparatifs d’expédition dont l’acheminement se déroulera sous le contrôle de l’ordre de Malte. Sur place, la réception du matériel sera effectuée par des Sœurs servantes de Marie de Boma avec lesquelles l’association est en lien. “De nombreux professionnels de santé et des particuliers du département se sont associés à cette aventure humaine et humanitaire”, soulignait Pierre Monthoil, président de l’association, au cours de la récente assemblée générale, précisant que : “Au-delà de l’aide matérielle que nous apportons à ce pays en guerre, donc en souffrance, c’est bien la réalisation concrète de la fraternité universelle d’échanges entre nos deux peuples que nous vivons au sein de l’association”.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,