L'Union du Cantal 18 octobre 2006 à 00h00 | Par Benoît Parret

La race aubrac fait une imposante démonstration à Saint-Flour

Plus de 520 animaux issus de 92 élevages de sept départements ont concouru les 14 et 15 octobre à Saint-Flour. Les éleveurs cantaliens remportent les deux prix de famille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
92 éleveurs du Cantal, de l’Aveyron et de la Lozère ont participé ce week-end au Spécial aubrac à Saint-Flour.
92 éleveurs du Cantal, de l’Aveyron et de la Lozère ont participé ce week-end au Spécial aubrac à Saint-Flour. - © L'Union du Cantal
Le concours national aubrac s’est clôturé dimanche 15 octobre à Saint-Flour avec le grand public venu comme une récompense saluer le travail des éleveurs. La capitale de la Haute-Auvergne a, pour la troisième fois de son histoire, réussi sa rencontre avec la race aubrac. 520 animaux étaient présents sur les allées Georges-Pompidou, conduits par 92 éleveurs de sept départements. Quelques Irlandais et Allemands sont venus promener leur curiosité au milieu des travées durant le week-end. Hommes et animaux ont pris place dès le vendredi après-midi dans une joyeuse ambiance de foire. Samedi, les 57 jurés, placés sous la présidence de Bernard de Lapanouze, président de la commission orientation de race à l’Upra, officiaient pour départager les animaux dans les différentes sections alors que le brouillard enveloppait encore la ville. Les trois départements du berceau de race, à savoir l’Aveyron, le Cantal et la Lozère, se sont équitablement partagé les prix de sections. A noter toutefois la performance de la délégation ardéchoise qui décroche deux prix de section en bourrettes avec “Arizona” et en bourrudes avec “Batterie”, toutes les deux à Gilles Benoît.

Les deux prix de famille dans le Cantal
Le premier prix d’ensemble (vacade de plus de 90 vaches) a été remporté par le Gaec Cissac-Delrieu de Cantoin, devant le Gaec Bonifacie de Cézens et le Gaec Tardieu de Paulhac. Le podium du deuxième prix d’ensemble (moins de 90 vaches) se compose de Jean-Claude Ramon (Laguiole) qui décroche aussi le championnat mâle avec “Paris” ; Michèle Batifol, du Buisson et le Gaec Dijols de Curières. Le prix de famille femelles a été attribué au Gaec Raynal d’Anterrieux. Celui de famille mâle au Gaec Bonifacie de Cézens. Le prix du meilleur index revient à “Parise” au Gaec Tardieu de Paulhac. “Ce concours est la vitrine d’un savoir-faire inégalé tant au niveau de la présentation des animaux que du professionnalisme des éleveurs, déclarait dimanche le nouveau président de l’Union et de l’Upra aubrac, Henry Peyrac, au moment du défilé des champions. L’aubrac, par son dynamisme, est un moteur pour nos territoires”. Elus et responsables agricoles ou simples curieux, tout le monde s’accordait sur la qualité de l’organisation et des bêtes préparées depuis plusieurs semaines pour effacer les séquelles de la sécheresse de cet été.

Une race reconnue et soutenue
A l’image de “Typhon”, taureau de 1 050 kg, parfait exemple de ce qui est recherché dans la race ou de “Russie”, doublonne de 716 kg, l’aubrac a parcouru un sacré chemin depuis 30 ans, époque où elle était menacée de disparaître. “L’histoire a donné raison aux éleveurs qui ont cru en elle”, lançait dimanche Pierre Jarlier aux éleveurs. Avec 125 000 animaux aujourd’hui recensés, “ses qualités sont désormais reconnues”, complétait Joël Mercier, sous-préfet de Saint-Flour. Reconnues et soutenues “d’abord par les éleveurs, relevait Louis-François Fontant, président de la chambre d’agriculture du Cantal, qui ont fait progresser la race dans un système allaitant qui se porte bien et qui colle à l’équilibre de nos territoires”. Henri Barthélémy a quant à lui rappelé que le Conseil général, dont il est l’un des vice-présidents, consacre dans le cadre d’un plan triennal 10 millions d’euros à l’agriculture et évoqué la reconduction de l’aide accordée au syndicat départemental des éleveurs aubrac pour l’amélioration des élevages. “La Région soutient les races rustiques, qui sont les mieux adaptées à notre territoire”, a insisté de son côté Jean Mallot, premier vice-président du Conseil régional d’Auvergne. Le prochain concours national de la race se tiendra en octobre 2008 dans le cadre du Sommet de l’Elevage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui