L'Union du Cantal 05 juillet 2007 à 00h00 | Par L´Union du Cantal

La production de plaquettes bois passe au haut débit !

Une déchiqueteuse pour les adhérents de la Cuma “Déchiq’Bois” est opérationnelle sur tout le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nouvelle déchiqueteuse acquise par la Cuma Déchiq’Bois a été présentée le 16 juin à Lacapelle del Fraisse.
La nouvelle déchiqueteuse acquise par la Cuma Déchiq’Bois a été présentée le 16 juin à Lacapelle del Fraisse. - © L'Union du Cantal
Samedi 16 juin, Bois Energie 15 et Energies Renouvelables proposait à Lacapelle del Fraïsse une après-midi consacrée au bois énergie automatique, dans le cadre du programme “Energies Renouvelables en Auvergne” du réseau Auvergne des Espaces info énergie, parrainée par l’Ademe. Une trentaine de personnes ont pu admirer la toute nouvelle déchiqueteuse de la Cuma “Déchiq’Bois”, arrivée la veille, chargée d’approvisionner en plaquette bois combustible les chaudières des adhérents. La déchiqueteuse de marque autrichienne Eschlböck (Biber 7 Plus), opérationnelle sur tout le département, permet de transformer en plaquettes des bois d’un diamètre de 35 cm. L’entrée de la déchiqueteuse est conçue pour recevoir les bois sur une table d’introduction de 56 x 35 cm.
De 10 à 30 m3 apparents de plaquettes par heure
Selon l’organisation du chantier, le débit effectif d’une telle machine est de l’ordre de 10 à 30 mètres cubes apparents de plaquettes (MAP) par heure, soit une demi-journée pour réaliser le combustible d’une année pour une habitation. L’alimentation de la déchiqueteuse est réalisée avec une grue montée sur le timon limitant les manipulations manuelles. Au programme également de cette après-midi : la visite de la chaudière automatique au bois déchiqueté du président de la Cuma. Cette chaudière de 55 kW alimente en chaleur et eau chaude sanitaire deux maisons de la même famille par le biais d’une réseau de chaleur enterré. Le combustible est produit localement avec les bois et les haies de l’exploitation, jusqu’à la saison dernière, avec une petite déchiqueteuse à alimentation manuelle d’une Cuma de l’Aveyron. Cette journée a permis ainsi de présenter concrètement l’ensemble de la filière bois énergie sur le Cantal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui