07 avril 2004 à 00h00 | Par

La première foire aux chevaux de loisirs attire la foule à Maurs

Démonstrations, ventes, animations... La première foire aux chevaux d´élevage de sports et de loisirs organisée samedi 3 avril à Maurs a connu un franc succès.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le coup d´essai aura été un coup de maître. Le comité des foires chevalines de Maurs organisait samedi 3 avril sa première foire aux chevaux d´élevage de sports et de loisirs. Autrement dit, des chevaux de compagnie, de courses, d´endurance, d´attelage, mais aussi des poneys, quelques ânes...

Beaucoup de monde dès le matin, sur le foirail intercommunal du Vert, à la satisfaction de Gilbert Figeac, président du comité. "C´est une réussite !", a-t-il lancé dans un grand sourire. Pour sa première édition, la foire aux chevaux de loisirs de Maurs a profité d´une campagne de promotion dans les haras et les centres équestres du Massif-Central et du sud de la France. Résultat, près de 400 animaux étaient proposés à la vente.

"Acheter en toute confiance"

Le bouche-à-oreille fonctionnant bien dans ce milieu, les organisateurs sont convaincus d´accueillir encore plus au cours des prochaines éditions. Car la manifestation se veut pérenne. Et déjà la qualité des animaux "de belles bêtes de concours" ravit le président Figeac.

Pas de cours affichés : ici, on fonctionne au coup de coeur. Par exemple, un cheval anglo-arabe de 4 ans, débourré, s´échangeait en moyenne entre 15 000 et 20 000 F (2 300 à 3 000 euros). Un jeune poney bien dressé a atteint les 5 000 F (760 euros). "Ici, on vient acheter en confiance", résume Gilbert Figeac après avoir fait le tour des paddocks. Les acheteurs potentiels sont en grande majorité de simples particuliers, passionnés.

Testés avant l´achat

A deux pas des boxes, la carrière est toujours occupée par des essais. Au trot, au galop ou au saut d´obstacles, les animaux sont testés avant l´achat. Parallèlement, petits et grands ont profité de promenades en calèches ou des baptêmes à dos de poneys, grâce à la complicité du centre équestre et de l´association "Les crins du Pelou". "Nous améliorerons encore l´organisation matérielle et nous étofferons les animations équestres", promet le président Figeac, aujourd´hui rassuré que son pari soit gagné.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui