L'Union du Cantal 13 juin 2007 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

La MSA entre revalorisation des retraites et absolue nécessité d’économiser

La dernière assemblée générale de la caisse départementale de la MSA a souligné un paradoxe : il est demandé au régime agricole de distribuer plus… tout en faisant des économies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les responsables de caisses locales et les partenaires de la MSA se sont retrouvés vendredi dernier salle de la Vidalie à Arpajon.
Les responsables de caisses locales et les partenaires de la MSA se sont retrouvés vendredi dernier salle de la Vidalie à Arpajon. - © L'Union du Cantal
Les cotisations sont en recul, tandis que les prestations augmentent. C’est aujourd’hui la principale difficulté à laquelle la MSA doit faire face. Et ce ne sont pas les nouvelles annoncées lors de la dernière assemblée de la caisse départementale, le 8 juin à Arpajon, qui vont inverser la tendance : les retraites vont dans le sens logique d’une revalorisation et la progression sensible des dépenses de santé qui se poursuit impose une réforme. Dans la présentation du bilan d’activités, Michel Picard, directeur général de la fédération régionale à laquelle le Cantal appartient, a insisté sur ces deux points. “La loi d’orientation agricole de 2006 et la prise en compte des années d’affiliation à l’assurance vieillesse des parents au foyer a entraîné 270 rappels dans le département, pour un montant moyen de 84 euros annuels”, a-t-il souligné. “Puis la revalorisation annoncée par Jacques Chirac au Sommet de l’élevage de Clermont-Cournon a entraîné l’étude de 4 228 dossiers, revalorisés en moyenne d’un montant de 34 euros mensuels”.
Un nouveau plan de réformes
Il souligne en outre qu’un dispositif créé à l’intention des futurs retraités se met en place. Grâce à une coordination avec tous les régimes de base, il permettra d’informer périodiquement les assurés sur leurs droits à la retraite. M. Picard conclut le chapitre des retraites en rappelant qu’un nouveau plan de réforme pour la période 2009-2012 est en cours d’élaboration. A propos de l’assurance maladie, la MSA attire l’attention de ses ressortissants sur deux points. D’abord l’importance de la délivrance de médicaments génériques. L’objectif de 70 % est atteint dans le Cantal. Un taux de 75 % est espéré d’ici la fin de l’année.
La carte Vitale
L’autre point développé concerne la carte Vitale, dont une nouvelle génération devrait remplacer les anciennes cartes, dès cette année. Les premiers servis seront les jeunes de 16 ans puis... ceux qui l’ont perdu ou se la sont faite voler. La nouvelle carte se distingue par la photo couleur de son titulaire, des informations à caractère personnel (qui prévenir en cas d’urgence par exemple), ainsi que des données complémentaires sur le régime de base, mais aussi complémentaire. A noter que cette nouvelle carte suivra l’assuré même en cas de changement de régime. Elle devra simplement être mise à jour de façon systématique au moins une fois par an.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui