L'Union du Cantal 06 août 2008 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

La mobilité professionnelle, un atout d’avenir pour le Cantal

Le Medef a récemment abordé plusieurs dossiers nationaux et locaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La formation et le recrutement sont deux facteurs importants pour les entreprises cantaliennes. Jean-Pierre Mazel, président du Medef Cantal, a tenu à faire le point sur le sujet. La semaine dernière, il est également revenu sur quelques dossiers nationaux importants sur lesquels les patrons de France et du Cantal se sont prononcés ou seront amenés à le faire. “Tout d’abord, il y a les élections prud’homales, en décembre 2008. Comme il y a six ans, nous ferons liste commune chez les employeurs. Et nous recrutons toutes les bonnes volontés parmi les cinq sections concernées par ces élections : l’industrie, le commerce, les activités diverses, l’encadrement et l’agriculture”.

Sandra Gregoris, RH Expert, et Jean-Pierre Mazel, président du Medef Cantal, travaillent en commun pour attirer les salariés dans le Cantal.
Sandra Gregoris, RH Expert, et Jean-Pierre Mazel, président du Medef Cantal, travaillent en commun pour attirer les salariés dans le Cantal. - © J.-M. A.

Entre accord et désaccord

Jean-Pierre Mazel est revenu sur la question du stress au travail “et l’accord unanime intervenu le 2 juillet dernier entre les différents partenaires”. Il y a également le dossier retraite complémentaire où “un consensus a été obtenu le 16 juillet qui permet de prolonger les départs à la retraite jusqu’en avril 2009”. Autre sujet de satisfaction pour le Medef, la rupture conventionnelle des CDI. “C’est important car cette rupture à l’amiable, entre l’employeur et le salarié, sera désormais bien encadrée. C’est une formule assez souple et qui pourra toucher même les salariés dit protégés, à savoir ceux qui ont un mandat administratif”, précise J.-P. Mazel. En revanche, pas d’accord possible sur le dossier “pénibilité du travail”. “Il existe plusieurs accords de base, mais nous contestons la réparation affectée aux postes dits pénibles. Le Medef ne veut pas d’une compensation systématique, financière ou autre. Nous souhaitons la création d’une commission pour juger au cas par cas”. Enfin, le président du Medef Cantal souhaitait faire le point sur une démarche qui lui tient à cœur : la mobilité professionnelle. “Dans le domaine de la formation et du recrutement, beaucoup d’initiatives convergent sur le département. Nous souhaitons apporter un plus avec le coaching à la mobilité professionnelle. C’est un service supplémentaire pour les entreprises locales”.

Faciliter l'intégration du salarié

Au sein du Medef, c’est Sandra Gregoris qui est chargée de ce volet. La jeune femme a fondé RH Expert, au village d’entreprises, et se propose “d’attirer les salariés dans le Cantal et de restaurer l’image du département à l’extérieur. En fait, c’est intégrer le salarié dans son entreprise avant même qu’il ne soit arrivé dans le Cantal”. Suivant le profil de l’employé, Sandra Gregoris prend en compte toutes ses attentes (écoles, logements, transports, découverte de la ville...), puis accompagne le salarié dans sa recherche. C’est du clé en main pour l’entreprise à la recherche de cadres, du sur-mesure pour le futur salarié. “Il est important de rechercher un travail pour le conjoint. Souvent, c’est ce qui fait défaut au département”, précise-t-elle. Ce service, quasiment gratuit car pris en charge en partie par le 1 % logement, s’adresse essentiellement aux entreprises de plus de dix salariés. Pour plus d’informations : Medef Cantal au 04 71 63 46 50 ou Sandra Gregoris, RH Expert, 04 71 63 89 46.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui