L'Union du Cantal 17 août 2007 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

La Maison du Cantal change de style mais également de gestionnaires

Première fenêtre touristique du département sur l’autoroute A 75, la Maison du Cantal pourra désormais promouvoir le territoire à travers ses produits emblématiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Désormais, la Maison du Cantal sera placée sous la responsabilité du Comité départemental et de l’office de tourisme du pays de Saint-Flour.
Désormais, la Maison du Cantal sera placée sous la responsabilité du Comité départemental et de l’office de tourisme du pays de Saint-Flour. - © J.-M. A.
Le Conseil général, le Comité départemental de tourisme et l’office de tourisme du pays de Saint-Flour ont signé une  convention de gestion et d’animation de la Maison du Cantal située sur l’aire de repos de Garabit, sur l’A 75. Réunis samedi dernier sur le site même, Vincent Descœur, président du Conseil général, Bruno Faure, président du CDT, et Pierre Jarlier, président de l’office de tourisme, ont contractualisé cette nouvelle orientation.
“Nous voulons une vraie vitrine pour le Cantal et, qui plus est, avec une véritable commercialisation. Cette maison a pour objet de promouvoir le département auprès des usagers de l’A 75 à travers une exposition permanente, des expositions temporaires et un accueil physique. Demain, nous irons encore plus loin car nous venons d’obtenir l’autorisation de la préfecture de pouvoir vendre des produits de l’ensemble de notre terroir”, expliquait Vincent Descœur.

Inciter le public à s’informer 

Le Département a donc décidé de passer la main au CDT et à l’office de tourisme quant à la gestion et l’animation du site, tout en apportant un soutien financier de près de 100 000 euros aux deux structures (dont 65 300 euros à l’office de tourisme). De même, le Conseil général s’engage à prendre à sa charge les investissements nécessaires à cette nouvelle exploitation. De son côté, le CDT assurera désormais la logistique de la structure, mais aussi la promotion de l’équipement (choix des expositions, des produits à commercialiser...).
Il revient alors à l’office de tourisme du pays de Saint-Flour d’assurer l’accueil, l’information et l’animation du site. “Il faut inciter le public à entrer dans la Maison du Cantal, prendre des informations sur le département et venir discuter avec les hôtesses. Il faut que ce public prenne conscience qu’elles ne se sont pas là pour les surveiller dès qu’ils franchissent la porte, mais bel et bien pour les renseigner”, insistait Pierre Jarlier.
Dans la foulée, le sénateur-maire de Saint-Flour lançait l’idée “d’un chemin d’accès entre l’aire et Garabit. Les gens qui s’arrêtent ici sont très demandeurs”. Un petit plus pas encore d’actualité, mais qui pourrait bien faire son chemin d’ici quelques mois. D’ailleurs, en terme d’initiative, le Département vient de confier à Louis Clavilier  une nouvelle mission.
Le conseiller général de Ruynes est mandaté pour élaborer un projet de partenariat avec la Tour Eiffel. Garabit étant un ouvrage Eiffel, l’objectif serait d’être présent au 2e étage afin d’attirer une partie des 7 millions de touristes annuels.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui