L'Union du Cantal 05 juillet 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

La Maison de la salers prend forme sur les hauteurs de Saint-Bonnet

À Saint-Bonnet de Salers, les travaux de construction de la nouvelle Maison de la race salers avancent. Le premier des trois bâtiments prévus sera opérationnel en octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le premier bâtiment en construction sur le site accueillera sa première bande de veaux en octobre prochain.
Le premier bâtiment en construction sur le site accueillera sa première bande de veaux en octobre prochain. - © L'Union du Cantal
Saint-Bonnet de Salers se trouve être la patrie de Tyssandier d’Escous, l’emblématique rénovateur de la race salers. C’est là, à plus de 1 000 mètres d’altitude, au Domaine du Fau, sur les hauteurs de la commune, que les instances raciales ont décidé de construire une Maison de la salers. Elle se substituera à l’actuelle station d’évaluation, qui fonctionne depuis 1981 à Sansac-Veinazès, en Châtaigneraie. “Le bail arrivait à terme fin juin 2007 et, compte tenu de la difficulté d’envisager un agrandissement et une mise aux normes sur place, nous avons choisi d’opter pour une nouvelle construction en nous rapprochant du berceau de race”, rappelle Bruno Faure, directeur du herd-book et de l’Upra salers.

Trois bâtiments, une période de sélection élargie
Installée sur un domaine de 14 hectares, la nouvelle Maison de la salers comprendra trois bâtiments pour une surface totale couverte de 2 500 m2. La première stabulation, d’une capacité de 80 têtes, devra être prête pour accueillir la prochaine rentrée des veaux, en octobre 2007. Un deuxième bâtiment de forme hexagonale abritera un ring, équipé de gradins pour une capacité de 380 places assises : il servira pour les ventes et pourra aussi se transformer en salle de réunion. Il devra être opérationnel en avril 2008 pour la prochaine vente. L’étage sera réservé aux bureaux du herd-book et de l’Upra, qui quitteront leurs locaux de la Chambre d’agriculture à Aurillac, pour s’installer à Saint-Bonnet dans le courant de l’été 2008. Enfin, une deuxième stabulation de 48 places devrait être livrée pour la rentrée d’octobre 2008.

Une capacité d’accueil de 128 veaux
A partir de cette date, la station disposera d’une capacité d’accueil de 128 veaux et sera en mesure d’évaluer deux bandes de taureaux, ce qui permettra d’élargir la période de sélection. “Le protocole d’évaluation autorise un maximum de quatre mois d’écart entre l’animal le plus jeune et le plus vieux dans la même bande. Comme les pratiques d’élevage ont conduit à avancer les dates de vêlage, actuellement, beaucoup de veaux nous échappent puisque nous ne pouvons accueillir que ceux nés entre le 15 novembre et le 15 avril”, explique Bruno Faure. “Demain, le herd-book sera en mesure de sélectionner des veaux nés entre le 1er septembre et le 31 décembre pour la première bande, et entre le 1er janvier et le 30 avril pour la seconde”, poursuit le directeur. Quant à savoir s’il sera opportun de prévoir deux dates de rentrée, voire une deuxième vente annuelle, ce sont deux questions qui font encore débat et seront tranchées d’ici fin 2008.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui