L'Union du Cantal 14 mars 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

La ligne Neussargues/Saint-Chély fermée au moins jusqu’à l’été

La circulation des trains est interrompue depuis le 8 mars entre les gares de Neussargues et Saint-Chély d’Apcher pour des raisons de sécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Seuls des cars s’arrêtent désormais à la gare de Saint-Flour, située sur la ligne Neussargues/Saint-Chély d’Apcher.
Seuls des cars s’arrêtent désormais à la gare de Saint-Flour, située sur la ligne Neussargues/Saint-Chély d’Apcher. - © L'Union du Cantal
En février 2006 déjà, le déraillement du train Corail “L’Aubrac”, à proximité de Saint-Flour, avait mis en évidence la vétusté de cette portion de ligne ferroviaire, sur laquelle la vitesse des trains avait ensuite été réduite. Cette fois, RFF (Réseau ferré de France) a décidé de suspendre toute circulation entre les gares de Neussargues et Saint-Chély d’Apcher (Lozère) pour des raisons de sécurité. La décision a suscité un tollé de protestations chez les élus locaux et les syndicats, qui craignent pour l’avenir de la ligne. Le ministre des Transports et le président de RFF leur ont répondu en assurant que des travaux seraient rapidement entrepris en vue d’une remise en service des voies au début de l’été 2007. En attendant des travaux de modernisation plus importants promis en 2008 et 2009.
Le trafic interrompu pour des raisons de sécurité
Selon le ministère des Transports, cette ligne faisait l’objet d’une surveillance renforcée depuis plusieurs mois. Une inspection réalisée fin février par la SNCF aurait montré “une évolution défavorable et rapide de la voie”, qui aurait conduit RFF à prendre la décision “d’y interrompre temporairement la circulation des trains de voyageurs et de marchandises pour des raisons de sécurité”. Dans l’attente d’une remise en état de la voie, les voyageurs du train Corail Paris-Clermont-Béziers et du TER Languedoc-Roussillon (qui circule le vendredi et le dimanche), sont invités à utiliser un service d’autocars qui relie Neussargues à Saint-Chély via Saint-Flour et assure la continuité du trafic sur ces deux liaisons.
L'usine Arcelor approvisionnée par la route
L’usine Arcelor de Saint-Chély d’Apcher (250 salariés), principal utilisateur concerné par le frêt, s’est quant à elle vu proposer une réorganisation de son transport par la route (elle reçoit chaque jour 30 bobines d’aluminium de 20 tonnes chacune). Dans un courrier qu’il adresse au député Alain Marleix comme au sénateur Pierre Jarlier, le ministre des Transports indique que, “dans le cadre du plan 2006-2010 de renouvellement du réseau..., cette voie devrait faire l’objet en 2008 et 2009 de travaux importants”. Dominique Perben ajoute : “J’ai donné instruction à RFF d’accélérer ce programme de renouvellement afin qu’une première étape de travaux soit mise en œuvre immédiatement et permette la remise en service de cette ligne en toute sécurité avant l’été”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui