L'Union du Cantal 15 février 2006 à 00h00 | Par Frédéric Pigot

La filière courte mise en place par l´AVP poursuit son développement

Après trois ans d´existence, l´Association la Viande au Pays continue sa progression et demeure un exemple de circuit court gagnant-gagnant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les membres de l´Association la Viande au Pays (AVP) Mauriac viennent de tenir leur assemblée générale dans les locaux de la Chambre d´agriculture. En 2005, les onze éleveurs engagés dans cette filière ont livré 43,4 tonne de viande de génisses au supermarché Champion de Mauriac. Une nouvelle progression a été constatée avec 116 génisses commercialisées, contre 114 l´année précédente et 104 en 2003. La demande du magasin, partenaire de cette opération, a été fixée à 119 génisses pour l´année 2006. Le pourcentage de génisses disposant d´une conformation supérieure ou égale à R= est passé de 83,19 à 93,97 avec un poids moyen, par animal, de 401,92 contre 392,65 kg. Quant au prix payé aux éleveurs, il s´affiche, en moyenne, de 3,22 à 3,49 euros. Les participants ont souligné une évolution intéressante en terme de conformation des carcasses.

Optimiser la qualité

Les efforts d´un éleveur, Jean-François Mary, ont été salués. En agissant sur la conduite de son cheptel et notamment en avançant ses vêlages, il est parvenu à livrer neuf bêtes conformées en U pour une seule en R. Le groupe est décidé à travailler sur l´optimisation de la qualité?pour?répondre?au mieux à la demande de la filière. Deux jours de formation vont être programmées à la fin du mois de juillet ou en septembre. Un état des lieux sera réalisé avec échanges sur les pratiques d´élevage de manière à les harmoniser. Un travail plus technique sera proposé pour la seconde journée avec notamment les rations type pour parvenir à grapiller un peu de marge sur le coût de production. André Veyssière, président d´AVP, compte sur la présence de tous les producteurs. Dans son rapport d´orientation, il a rappelé les points positifs de la démarche en évoquant l´intérêt de programmer la production sur un minimum de six mois, mais aussi la satisfaction des producteurs du fait notamment d´un retour direct sur la qualité des carcasses. Enfin, il a souligné l´implication des partenaires et la transparence qui caractérise cette filière. Afin d´éviter des états d´engraissement trop importants, la grille de prix sera adaptée à la démarche, les carcasses trop lourdes ne convenant pas.

Ouvrir la filière à d´autres éleveurs

Le président a par ailleurs signalé que l´ouverture de la filière à d´autres éleveurs est d´actualité avec la perspective d´une exclusivité dans l´approvisionnement du rayon boucherie du partenaire. Géraud Fruquière, producteur et représentant?de?la Chambre d´agriculture, a salué le travail de Denis Bonneau, responsable?qualité?à?la Chambre?d´agriculture?du Cantal, qui coordonne l´ensemble de ce travail. "Je pense qu´AVP pourrait servir à d´autres commerçants d´enseigne franchisée. Je suis prêt à les recevoir",?a?déclaré?René Champagnac,?directeur?du Champion et trésorier de l´association. "Vous ne vous rendez pas compte de l´état d´esprit qu´il y a dans ce groupe par rapport à ce qu´il y a à l´extérieur. «a peut servir d´exemple, mais pas demain", lui a répondu Richard Fabre, des Viandes du pays Vert, tandis qu´un producteur insistait sur les vertus de la proximité pour motiver les éleveurs. "C´est loin?l´Italie", remarquait-il.?De?son?côté, René Champagnac poursuivait en insistant sur le climat de confiance mutuelle qui règne dans la filière. Félix Puechal, directeur de Cantal Salaison, soulignait son admiration face au travail de planification mise en oeuvre par les producteurs d´AVP.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui