L'Union du Cantal 05 mai 2008 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

La déclaration en ligne va dans le sens de la simplification administrative

Sur 88 550 foyers fiscaux recensés dans le Cantal, seulement 39 833 sont imposables. Néanmoins, tous doivent remplir leur déclaration de revenus, sur papier ou sur Internet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avant une direction unique : Régis Bergot, directeur départemental des services fiscaux, et Gérard Hilaire, trésorier payeur général.
Avant une direction unique : Régis Bergot, directeur départemental des services fiscaux, et Gérard Hilaire, trésorier payeur général. - © R. S.-A.
Chaque année à pareille époque, le contribuable reçoit un document qui ne l’amuse guère : la déclaration de revenus. Car même si moins d’un foyer sur deux est imposable dans le Cantal, remplir ce document demeure pour beaucoup une contrainte, à tel point que de nombreux imprimés ne sont renvoyés dûment signés que quelques jours seulement avant la date butoir. Cette année, la déclaration de revenus 2007 doit être parvenue à l’administration fiscale avant le 30 mai minuit. Afin de promouvoir la “télédéclaration” (c’est-à-dire la déclaration en ligne depuis une connexion Internet), Gérard Hilaire, trésorier payeur général, et Régis Bergot, directeur départemental des services fiscaux, rappellent les nombreux avantages dont bénéficient les internautes, à commencer par le recul de la dernière échéance : jusqu’au 17 juin.

Que des avantages

Mais surtout, la déclaration depuis un ordinateur serait “plus rapide, plus simple, plus souple, plus sûre”... Effectivement, la télétransmission est immédiate, ne nécessite pas de timbre et ne pose pas de souci d’acheminement. Le contribuable reçoit un certificat attestant qu’il a bien effectué sa déclaration. Une sorte d’accusé de réception électronique. Mais ce n’est pas tout. Il n’est pas nécessaire d’envoyer des justificatifs relatifs aux crédits d’impôts ou à d’autres déductions. Naturellement, il convient de les conserver précieusement chez soi, l’administration fiscale pouvant les réclamer à tout moment dans le cadre d’un contrôle. Cette déclaration simplifiée peut en outre s’effectuer et être transmise à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. 

9 000 télédéclarants

Il est même possible, en s’identifiant de nouveau (grâce à un système sécurisé) de corriger sa déclaration - en cas d’oubli par exemple - en se connectant une nouvelle fois. Une “avancée majeure”, souligne Régis Bergot, en témoignant du succès rencontré par la télédéclaration. Elle a plus que doublé en deux ans, passant de 3,5 à 7,4 millions de déclarations en France. Dans le Cantal, 9 000 contribuables avaient choisi ce mode de déclaration l’an dernier. “On peut mieux faire”, pense le directeur des services fiscaux en espérant une nouvelle progression. Pour ceux qui “télédéclarent” pour la première fois, une réduction d’impôt incitative de 20 euros est accordée. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui