L'Union du Cantal 01 octobre 2008 à 15h27 | Par Jean-Marc Authié

La consommation touristique pèse 2,7 milliards d’euros en Auvergne

L’été n’a pas finalement été si froid que cela. Avec un mois d’août positivement surprenant, un quart des professionnels ont positionné 2008 comme leur meilleure saison.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À l’image du Théâtre de rue, le mois d’août aura attiré beaucoup de monde et de touristes dans le Cantal, comme en Auvergne.
À l’image du Théâtre de rue, le mois d’août aura attiré beaucoup de monde et de touristes dans le Cantal, comme en Auvergne. - © J.-M. A.

Spot Auvergne anime et coordonne la collecte d’informations auprès des acteurs économiques du tourisme. Lundi dernier, Jean-Michel Blanc est venu présenter à la Chambre de commerce et d’industrie du Cantal l’impact économique de ce secteur en Auvergne et dans le département. Malgré un début d’été maussade, août est venu changer la donne selon les quelque 350 professionnels consultés. Alors qu’une certaine prudence dominait parmi les professionnels après le mois de juillet, les succès du mois d’août permettent de dresser un premier bilan vraiment satisfaisant pour cette saison estivale. “Plus d’un quart des professionnels désignent même l’été 2008 comme meilleure saison depuis 2001. Les tensions sur le pouvoir d’achat sont toujours perceptibles, mais cet argument ne semble pas affecter les gammes supérieures et les activités de loisirs qui tirent un bilan très majoritairement satisfaisant de leur saison. Le mois de septembre se profile avec un optimisme partagé par une majorité d’acteurs dans les quatre départements”, expliquait le technicien de Spot Auvergne.

Le sourire... mais pas pour tout le monde
Avec 70 % d’acteurs touristiques se déclarant satisfaits ou très satisfaits pour le mois d’août (55 % l’an dernier), le sourire prévaut chez les professionnels. Et cela dépasse même les 75 % dans le Cantal. Ceci étant, tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne, notamment la restauration ou les hébergements moyenne gamme... Le tourisme en Auvergne représente 600 000 lits touristiques, dont 175 000 lits marchands (41 000 pour le Cantal). Soit près de 30 millions de nuitées par an (entre 4,8 et 5,6 millions pour le Cantal) et 1,4 milliards d’euros de dépenses des clientèles (215 à 240 millions d’euros pour le Cantal. Mais il est un facteur encore plus parlant pour l’impact économique : la consommation touristique. Elle est estimée entre 2,6 et 2,8 milliards d’euros (soit 7 à 7,5 % du PIB régional). “C’est dire si cela pèse lourd dans l’échelon économique, lâchait Jean-Michel Blanc. Et encore plus dans un département comme le Cantal”. Enfin, il faut savoir qu’en Auvergne, le tourisme représente 13 000 emplois salariés (9,9 % de la population active dans le Cantal), dont 3 700 dans les hôtels, et près de 18 000 emplois liés au tourisme.Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui