L'Union du Cantal 15 juillet 2014 à 08h00 | Par C.Roux

Marcolès : la commune se refait une jeunesse

Le maire de Marcolès Christian Montin a inauguré lundi 7 juillet toute une série de réalisations municipales en compagnie des élus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le préfet Jean-Luc Combe a inauguré l’extension de l’Auberge de la Tour.
Le préfet Jean-Luc Combe a inauguré l’extension de l’Auberge de la Tour. - © C.Roux

C'est avec grande fierté que le maire de Marcolès, Chris-tian Montin, accompagné de ses conseillers municipaux, a dévoilé les nouvelles réalisations effectuées au sein de la commune. Quatre aménagements principaux étaient à l’ordre du jour lors de la présentation lundi de ces nouveaux ouvrages, à savoir l’aménagement du tour de ville, la restauration de l’église Saint-Martin, la rénovation de la maison Penou et l’extension de l’Auberge de la Tour. Une visite des lieux a été organisée en fin de journée pour les élus et habitants de la commune, sous la présidence de Jean-Luc Combe, préfet du Cantal et en présence d’Alain Calmette, député, Jacques Mézard, sénateur, Pierre Jarlier, sénateur et maire de Saint-Flour, et Vincent Descœur, présidentdu conseil général du Cantal.


La maison Penou, enfin !


Le circuit a débuté aux portes de l’église Saint-Martin afin de pouvoir y apprécier les modifications et travaux réalisés. “L’église est un élément du patrimoine essentiel dans une commune comme la  nôtre”,  a  déclaré  Christian Montin. En effet, ce dernier avait à cœur de poursuivre les rénovations de l’édifice dont les tra- vaux ont débuté dès les années 90 avec la réfection de la toiture. En 2012, c’est la chapelle de l’Annonciation qui fut l’objet de restaurations, ainsi que la mise en sécurité de l’église elle-même. Ces opérations de reconstruction ont pris fin cette année avec la restauration des murs et du mobilier de la chapelle Saint- Roch. Ces ouvrages ont été rendus possibles grâce aux conseils et travaux de M. Trabon, architecte du Patrimoine. Dans la foulée, les élus ont pu apprécier l’aménagement du tour de ville, qui permet de découvrir toute l’authenticité de ce village médiéval. Des jeux de lumière ont également été installés et la balade nocturne est à conseiller à tous les adeptes de l’architecture typique de la cité. Autre symbole de ce coup de neuf marcolésien : la restauration de la maison Penou, ancienne propriété de Jean Penou, maire de Marcolès de 1953 à 1977. Laissée à l’état d’abandon faute d’héritier, cette maison a fait l’objet d’une procédure d’acquisition longue par la commune : “Je conseille à toutes les municipalités de faire ce type de démarche, mais il faut s’armer de beaucoup de patience”, a ajouté le maire. La maison sera louée à une famille marcolésienne qui pourra, entre autres, y apprécier des hivers au coin d’une belle cheminée.


L’Auberge de la Tour s’agrandit


Un des aménagements phares du village de Marcolès présenté à cette occasion fut aussi l’agrandissement de l’Auberge de la Tour, située en plein cœur de la commune. À sa tête, le chef Renaud Darmarin, que l’on ne présente plus et qui gagne chaque année un peu plus en notoriété. Une grange annexe à l’auberge a été aménagée en trois chambres supplémentaires, dont une accessible aux personnes handicapées et dotée d’une grande terrasse. L’endroit n’a donc pas fini d’attirer la foule et l’odeur des menus que l’on peut sentir de la place principale d’appâter les gourmets. Le village de Marcolès est donc fin prêt à accueillir les touristes et voisins locaux pour sa saison estivale. Rendez-vous ainsi en Châtaigneraie pour les animations de l’été, avec notamment les nuits de Marcolès du 23 au 26 juillet, le critérium qui aura lieu le 6 août ou encore les manifestations d’art de rue du mois d’août.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui