L'Union du Cantal 28 avril 2008 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

La CCI a remis des trophées à quatre entreprises méritantes

La Chambre de commerce et d’industrie organise depuis neuf ans une cérémonie au cours de laquelle des chefs d’entreprises dynamiques sont récompensés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis la première édition en 2000, le “Mois de l’entreprise”, organisé par la CCI du Cantal, est devenu un rendez-vous incontournable qui n’a cessé de s’étoffer. Jeudi soir, la cérémonie de remise des Trophées de l’entreprise concluait l’édition 2008. Dans un panel donné, des entreprises cantaliennes ont été sélectionnées par un jury de partenaires. Les prix ont été remis suivant quatre catégories. Le trophée de la création et de l’innovation est revenu à Antoine Kolarska et Thierry Teissier de NTC technologie. Cette entreprise aurillacoise, tournée vers les énergies renouvelables, comptait deux gérants et deux plombiers en 2003 ; elle emploie à ce jour une quinzaine de personnes et intervient sur l’ensemble du territoire départemental.
Les lauréats 2008, à l’issue de la cérémonie de remise des prix, jeudi soir à la Chambre de commerce et d’industrie.
Les lauréats 2008, à l’issue de la cérémonie de remise des prix, jeudi soir à la Chambre de commerce et d’industrie. - © R. S.-A.

Quand l’audace génère des emplois

Guy Rousselin, président directeur général de GMV, est monté à la tribune de la CCI chercher le trophée de la reprise d’entreprise. L’audace d’avoir pris la suite de la famille Gilet à Aurillac et celle de la famille Combettes à Entraygues-sur-Truyère lui vaut ce prix. Deux marques qui sont distribuées chez plus de 200 professionnels indépendants. Fort de 180 salariés, le groupe a enregistré en 2007 un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros. Le trophée de la dynamique commerciale a été remis à Paule Cartalade de l’entreprise Scandibois qui propose des maisons à ossature bois ; une évolution de l’entreprise familiale de menuiserie sanfloraine, souhaitée par Gérard Cartalade, dès 1981. Très marginale d’abord, la structure bois est aujourd’hui très demandée. À ce jour, Scandibois a réalisé 430 maisons dans la région. La catégorie “coup de cœur” a conclu la soirée des trophées de l’entreprise. Il est attribué cette année à l’entreprise Qualiac qui conçoit sur un site de 2 000 m2  au village d’entreprises d’Aurillac des progiciels qui équipent le parc informatique de très grosses entreprises et organismes, dans le monde entier (Croix Rouge, Caisse d’épargne, Total, etc). 

La discrétion n’a pas que du bon

Lorsqu’il est venu chercher son prix, Jean-Paul Estival, président du directoire, a fait mentir le vieil adage : “Pour vivre heureux vivons cachés”. Il regrette que son entreprise soit si peu connue. Au point qu’un homme d’affaires implantée dans l’aviation, avant la signature d’un contrat, parlait avec des chefs d’entreprises du Cantal... qui ne connaissaient pas l’existence de Qualiac et ses 120 salariés ! En outre une seule entreprise d’Auvergne est cliente :  Flauraud, depuis un an... 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui