L'Union du Cantal 28 avril 2010 à 16h52 | Par Jean-Marc Authié

La bonne saison hivernale doit offrir une meilleure visibilité au Lioran

L’Observatoire départemental de tourisme du Cantal vient de rendre son bilan sur l’activité hivernale 2009-2010, marquée par une bonne fréquentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un mois de décembre qui démarre mal, du fait d'une météo capricieuse, et un mois de février qui pulvérise les records. La saison hivernale s'avère au final plutôt bonne. C'est le constat réalisé par l'Observatoire départemental du tourisme.
"L'Observatoire du tourisme est un acteur important car il nous permet de définir nos stratégies. C'est un travail départemental, mais également régional. C'est pour cela que nous collaborons avec Spot Auvergne (Observatoire régional du tourisme)", explique Bruno Faure, président de Cantal tourisme.

Baisse des réservations

Face aux nouveaux enjeux de l'économie touristique et des comportements des clients (réservation de dernière minute, comparaison des destinations et des prix...), "l'Observatoire est là pour être attentif à toutes ces évolutions. Il est donc doté d'outils d'évaluation et d'analyses permettant aux acteurs économiques et institutionnels d'éclairer leurs décisions", poursuit le président.
C'est aussi permettre aux professionnels du tourisme de développer leur fréquentation, de mieux connaître et fidéliser leur clientèle et aux porteurs de projets d'affiner leur investissement. L'hiver, via la station du Lioran, étant un élément moteur de cette économie touristique, un grand soin est donc apporté aux chiffres.
Ainsi, sur l'hiver 2009-2010, les réservations d'hébergements et de forfaits sont en retrait par rapport à 2009, malgré une bonne fréquentation. "Mais 2009 reste une année exceptionnelle", renchérit Emmanuel Briant, directeur de Cantal tourisme.
Pour le ski alpin, cela s'est donc traduit par quelque 363 000 journées skieurs (- 7 %) au Lioran et 16 767 journées pour les domaines nordiques. Sur 64 professionnels interrogés, 61 % d'entre eux ont annoncé une stabilité, voire une progression aussi bien en terme de fréquentation qu'en terme de chiffre d'affaires.
Mais les skieurs ne représentent que 49 % de la clientèle hivernale, "l'autre moitié étant composée des "contemplatifs", c'est-à-dire "ceux qui viennent pour autre chose que le ski", précise le directeur. Le Lioran attire, c'est clair. Reste maintenant à développer les structures d'accueil (un hôtel et un restaurant supplémentaires) et à attirer la clientèle étrangère (notamment hors saison).
Cantal tourisme y travaille et a mandaté dernièrement une agence dans ce sens.


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui