L'Union du Cantal 06 avril 2005 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

La belle entente des salaisonniers

Créée en octobre 2003, l´association des salaisonniers du Cantal réunit 11 professionnels qui ne cachent pas leur satisfaction d´agir ensemble dans les domaines de la promotion de leur métier ou de la formation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Un beau bébé de 18 mois" : c´est ainsi que les salaisonniers du Cantal qualifient l´association qu´ils ont créée en octobre 2003. Tout juste s´ils n´en reviennent pas du plaisir qu´ils ont à se retrouver et agir ensemble, "chose qu´on n´aurait même pas imaginée quelques années en arrière", avouent-ils. C´est le festival international du casse-croûte et des goudots gourmands d´Aurillac qui les a amenés à se connaître avant qu´ils ne décident de se fédérer pour peser sur l´évolution du dossier d´IGP salaisons d´Auvergne.

Influer sur l´IGP

"Unis, nous avons réussi à influer sur les propositions de cahier des charges de la future IGP", souligne Yves Joffrois, président de l´association. Face aux gros industriels de la salaison qui voulaient s´imposer le moins de contraintes possibles, ils ont en effet obtenu que les produits sous IGP soient demain obligatoirement fabriqués avec des porcs élevés en France dans un premier temps, puis rapidement au niveau de l´Auvergne élargie. "On travaille tous sur un créneau haut de gamme. Et notre meilleur argument, c´est la provenance locale de la matière première", souligne Félix Puéchal, arguant que l´IGP permettra ainsi d´encourager le développement d´une production porcine dans la région.

Une vingtaine d´emplois à créer

L´association s´est ensuite penchée sur les besoins en formation de ses adhérents. "On s´est rendu compte que, sur les deux ans qui viennent, nos entreprises devront créer une vingtaine d´emplois pour remplacer les départs en retraite ou faire face à leur développement", remarque Yves Joffrois. C´est pourquoi les salaisonniers ont décidé de participer à des carrefours de métiers afin de communiquer auprès des jeunes puis de s´intéresser de plus près au fonctionnement de l´IFPP d´Aurillac. La promotion du métier est également assurée au travers de la présence de l´association sur différentes manifestations, du festival des goudots à la fête de la Mangoune de La Roquebrou, en passant par la semaine du goût ou le Salon international de l´agriculture. Les salaisonniers ont d´ailleurs organisé une journée spécifique sur l´espace Auvergne lors du dernier SIA. Ils proposaient à cette occasion un jeu-concours auquel 335 personnes ont participé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,