L'Union du Cantal 09 juin 2010 à 14h12 | Par Jean-Marc Authié

L’Udaf se préoccupe également du développement durable

L’Union départementale des associations familiales a tenu son assemblée générale vendredi à Saint-Simon. Pour l’Udaf, les familles sont plus que jamais au cœur de la société.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cela fait bien longtemps que l'Union départementale des associations familiales est mobilisée sur le développement des territoires. Le développement durable s'est tout naturellement inscrit dans cette démarche "car c'est une composante désormais essentielle du développement du territoire", relevait l'association. À l'occasion de son assemblée générale, l'Udaf n'a pas manqué de rappeler son implication à travers la thématique : "développement durable et développement des territoires, les enjeux pour les familles cantaliennes". Quel avenir pour un territoire qui n'offrirait pas d'activités économiques dans un environnement préservé, ou qui aurait une activité économique sans un cadre de vie agréable, ni service ? "Développer un territoire et le rendre attractif, c'est forcément trouver un juste équilibre entre l'économique, le social et l'environnemental", a expliqué Corinne Griffond, présidente du département Cohésion sociale et Vie quotidienne à l'Unaf.

Implication solidaire

La responsable nationale affirmait même "qu'il n'existe rien de durable sans les familles car elles sont le ciment de nombres de valeurs. Être soucieux d'éduquer au développement durable, c'est une démarche porteuse de valeurs et il s'agit là de notre avenir. Nous sommes tous responsables". Consommation solidaire, comportement solidaire, le développement durable requiert également une implication solidaire. Pour renforcer son orientation, l'Udaf a sollicité plusieurs intervenants lors de son assemblée générale afin de découvrir le développement durable sous plusieurs facettes. Ainsi, Catherine Argile, chef du service Connaissance aménagement développement des territoires à la Direction départementale des territoires (DDT), exposait les enjeux du Grenelle de l'environnement lancé par l'État en 2007. Lutte contre les changements climatiques, préservation de la biodiversité, développement des bâtiments basse consommation... C'est également un besoin fort de travailler sur l'urbanisme, les transports, l'eau, les déchets... Un ensemble d'actions également évoqué par Gilles Simbert, chargé de mission auprès du Conseil général qui est en train de coordonner l'élaboration d'un Agenda 21 "pour un territoire attractif où il fait bon vivre". Pour Richard Bazelle, directeur de l'Office public de l'habitat, le logement social est également un enjeu important à l'avenir. "Dans nos locations, il faut répondre aux besoins par une maîtrise des charges, favoriser l'accès au logement et offrir une habitation de qualité. Nous devons également entretenir et réhabiliter notre patrimoine. Nous avons un gros travail à faire sur le vieillissement de la population. Aujourd'hui, 24 % des titulaires de nos baux ont entre 40 et 49 ans, 29 % ont plus de 60 ans". Enfin, Bernard Berthelier, directeur de la Chambre d'agriculture, rappelait que la compagnie consulaire s'occupait de développement durable "depuis 1997 avec le projet Cap 2010 pour une agriculture durable", renforcé depuis peu par "Terres d'avenir, pour une performance durable de l'agriculture". Conscient que l'agriculture doit poursuivre la réduction de ses pollutions, il rappelait également l'impact du changement climatique sur la production agricole. Et comme l'ensemble des intervenants, B. Berthelier mettait l'accent sur le fait que "le développement durable, ce n'est pas que l'aspect écologique. Le social et l'économie sont autant importants". Un ensemble de conclusions qui confortait donc l'Udaf dans sa décision de créer un groupe de travail spécifique "dont les orientations doivent être animées par une même finalité : la prise en compte des intérêts généraux des familles", insistait Paul Antony. Pour se faire, trois grands axes vont être développés : une meilleure information sur chaque arrondissement, l'élaboration d'un Agenda 21 et la prise en compte des principes du développement durable dans les positions de l'Udaf sur la politique familiale. L'Udaf aspire maintenant à ce que le groupe de travail devienne une commission permanente.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui