L'Union du Cantal 25 octobre 2006 à 00h00 | Par P.Piganiol

L’internet agricole en croissance

L’association Agri 15 fête ses 15 ans d’existence au service des nouvelles technologies de communication.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’association Agri 15 en assemblée générale.
L’association Agri 15 en assemblée générale. - © L'Union du Cantal
Créée au départ pour développer des services minitel destinés aux agriculteurs, l’association Agri 15 fête ses 15 ans d’existence. Evolution des technologies oblige, l’internet a aujourd’hui pris le pas sur le minitel et constitue l’essentiel de l’activité de l’association. Réunie récemment en assemblée générale, sous la présidence de Michel Teyssedou, elle a constaté que l’internet agricole n’en finit pas de gagner du terrain, malgré une accessibilité à l’ADSL qui reste une préoccupation en zone rurale.
Plus de 8 000 connexions par mois
Toujours est-il que, depuis sa mise en place, le portail des organisation professionnelles agricoles (www.agri15.com) connaît une fréquentation croissante : il enregistre une moyenne mensuelle de 8 137 connexions (contre 6 421 un an plus tôt), soit 86 165 sur un an, dont 44 % concernent les services (accès à l’IPG, aux comptes bancaires du Crédit agricole, aux résultats du Lial, aux services de la DDAF...). 357 agrinautes sont abonnés à la newsletter hebdomadaire. Le site a récemment développé de nouveaux services : ainsi, les éleveurs ont-ils maintenant accès via Agri 15 (rubrique “Services OPA”) au site de Normabev, qui permet à un éleveur de connaître quasiment en temps réel le poids et le classement d’un bovin qu’il confie à l’abattoir d’Aurillac (le seul équipé pour l’instant d’une machine à classer). La rubrique DDAF a quant à elle été modifiée avec l’ajout de sous-rubrique. Le formulaire qui permet de demander l’enlèvement d’un bovin par la Sopa a lui aussi été modifié.

Couverture en haut-débit
Sans compter que, parallèlement, la dizaine d’organismes qui constituent Agri 15 ont pour la plupart fait évoluer la présentation de leurs sites ou des services qu’ils proposent. La deuxième partie de la réunion s’est déroulée en présence de Jean-Luc Lafon et Mme Allegrette, directrice régionale adjointe de France-Télécom, pour faire le point sur la couverture du département en internet à haut-débit. L’association a en effet mené une enquête auprès des agriculteurs et habitants du milieu rural pour vérifier si leur ligne est éligible ou non à l’ADSL. Etude qui a par la suite servi de base à une rencontre entre le président d’Agri 15 et le président du Conseil général. Avec l’objectif de rechercher des solutions pour les hameaux isolés qui ne sont pas ou ne seront pas parfois desservis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui