L'Union du Cantal 02 mars 2005 à 00h00 | Par Benoît Parret

L´Espace Cantal, une ambassade à Paris

Le Cantal s´est taillé cette année une place importante au coeur du Salon de l´agriculture. Pour aller au-devant du public et montrer que le département a des atouts que l´on ne soupçonne pas toujours.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Charcuterie, pounti à la crème de lentilles de la Planèze, mijoté de boeuf, pavé de salers, truffade, fromages d´Auvergne, crème brûlée à la gentiane… La carte de l´Espace Cantal (Hall 4) a de quoi réjouir bien des palais durant cette semaine à la Porte de Versailles, transformée pour l´occasion en plus grande ferme du monde. Agencé par le Comité d´expansion économique et servi par l´équipe de Thierry Perbet, Yves Joffrois et Jean-Philippe Nicolaux, l´Espace accueille une quarantaine d´entreprises cantaliennes dont il présente les produits tout en démontrant la force de l´agroalimentaire départemental. La mécanique est bien huilée pour servir simultanément quelque 150 couverts. Pour les premiers jours du Salon, le restaurant a fait le plein, même si les initiateurs de ce projet auraient espéré faire mieux. Il faut dir que le Salon de l´agriculture a débuté doucement le premier jour.

L´originalité est-elle tendance ?

Faire mieux sur le nombre d´exposants installés sous la bannière "Cantal" sera un objectif à atteindre dans les prochaines années. "C´est un coup d´essai, reconnaît Bruno Avignon, directeur du CEE. Nous devons nous inscrire dans la durée et faire en sorte que nous soyons de plus en plus nombreux. Chacun doit s´approprier cet outil de promotion". Avec 700 000 visiteurs en dix jours, le Salon de l´agriculture est en effet une formidable vitrine. "Le Cantal a ici toute sa place avec son agriculture représentée par nos éleveurs et leurs différents animaux et aussi son activité agroalimentaire", a signalé Vincent Descoeur, président du Conseil général lors de l´inauguration de l´Espace Cantal samedi 26 février. La collectivité a souhaité valoriser des atouts parfois insoupçonnés du Cantal, "un département qui vit, qui est animé, et qui a des ambitions", pour reprendre les propos du chef de l´exécutif départemental.

Opération séduction

L´Espace Cantal ne s´est donc pas contenté de refléter une image de tradition liée aux produits du terroir comme cela est généralement le cas sur le Salon. Il a montré au contraire une vision innovante et moderne sur le thème général du département "naturellement tendance". L´idée est d´insister sur les paysages et le tourisme, mais aussi la culture, l´industrie, la recherche, le cadre de vie mais aussi, tout simplement, le plaisir de vivre dans le Cantal. Le public a été bluffé par ce décalage, découvrant le Pays Vert sous un angle nouveau. "Nous avons voulu susciter la curiosité avec cette opération de séduction,?a?rappelé?Vincent Descoeur. Notre?département possède une authenticité qu´on ne peut nous enlever. Le Cantal a des atouts, à nous de les valoriser". Si chaque midi, la restauration met tout le petit monde cantalien en ébullition, les journées se terminent par des soirées thématiques. Dimanche, l´espace accueillait les éleveurs salers et le Crédit agricole. Les chefs d´entreprise du Cantal, le tourisme puis le réseau des ambassadeurs du Cantal étaient mis à l´honneur durant les jours suivant. Le Cantal est très largement représenté sur ce Salon de l´agriculture 2005, bien au-delà de l´Espace Cantal. La race salers le fait bien joliment sur la première partie de?semaine?dans?le?Hall 1 avec quinze éleveurs. La race acajou laissait sa place mercredi 2 mars à sa cousine de l´Aubrac avec huit éleveurs du département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui