L'Union du Cantal 06 septembre 2006 à 00h00 | Par P.Piganiol

L’équipe de Laroquebrou remporte la finale départementale

Les équipes de Laroquebrou et Chaudes-Aigues dominent la finale départementale. Deux concurrents de Haute-Vienne et de Creuse se qualifient pour la finale nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Noël Boissières et Florian Boy ont réussi à surclasser Chaudes-Aïgues.
Jean-Noël Boissières et Florian Boy ont réussi à surclasser Chaudes-Aïgues. - © L'Union du Cantal
Objectifs dépassés : les Jeunes agriculteurs estiment à 10 000 le nombre de visiteurs qui ont foulé samedi et dimanche à Sansac-de-Marmiesse le périmètre de “Festi’Terre”. C’est l’intitulé de l’ambitieuse manifestation qu’ils ont organisée à l’occasion des finales départementale et régionale du championnat de France de labour. Les premières ont été dominées samedi 2 septembre par le canton de Laroquebrou, qui a créé la surprise en surpassant un concurrent de Chaudes-Aigues plutôt habitué aux premières places du podium. Ces deux équipages ont été sélectionnés pour les finales régionales, remportées le lendemain par deux laboureurs de Creuse et de Haute-Vienne, qui participeront donc à la finale nationale qui se déroulera cette année en Auvergne (les 9 et 10 septembre à Vergezac en Haute-Loire).

Première participation, première victoire
La manifestation occupait pas moins de 25 hectares, mis à disposition par cinq agriculteurs locaux. Après l’inauguration du village en fin de matinée, les épreuves de labour ont débuté en début d’après-midi. Sept équipes cantaliennes, composées chacune d’un chauffeur et d’un commissaire, étaient en lice. Cette épreuve de labour à plat a été remportée par Jean-Noël Boissières et Florian Boy, pour qui c’était la première participation, sous les couleurs du canton de Laroquebrou. Deux copains et voisins qui viennent d’obtenir leur BTS Acse au lycée agricole d’Aurillac et envisagent tous deux de s’installer. Ils ont utilisé le tracteur New-Holland du papa, Michel Boissières (agriculteur et entrepreneur de travaux agricoles à Siran) attelé à une charrue Grégoire empruntée à un voisin. Les deux compères ont réussi à surclasser l’équipage de Chaudes-Aïgues, pourtant habitué à la première marche des podiums. Il était composé de Benoît Guibal, qui a déjà remporté cinq finales départementales, et de Fabien Tuzet pour qui c’était la première participation. “Ils préparent la relève”, a commenté André Carsac, président du jury, samedi soir au moment de la remise des prix.

22 concurrents de sept départements
Les deux vainqueurs se sont retrouvés sélectionnés pour la finale régionale, disputée le lendemain sur le site du Pas du Rieu, avec cette fois des commissaires tirés au sort (et non plus choisis). Là, l’expérience a payé : Benoît Guibal s’est en effet hissé à la troisième place du concours, tandis que Jean-Noël Boissières termine à la 11e place dans la catégorie du labour à plat. Cette finale régionale a regroupé un total de 22 concurrents issus de sept départements, dont 8 dans la section du labour en planche et 14 dans celle du labour à plat. Au terme de délibérations qui ont donné lieu à d’âpres discussions, c’est Vincent Etcheverry (Haute-Vienne), qui a obtenu la première place, devançant d’un demi-point seulement Jérémy Castanet (Haute-Loire). La famille Etcheverry n’en est pas à sa première victoire : d’ailleurs, le frère, Damien Etcheverry, est monté dimanche sur la deuxième marche du podium dans la catégorie du labour en planche après avoir remporté la finale régionale l’année dernière. Il est assez nettement devancé par Jérôme Rougeron (Creuse), qui remporte sa première finale régionale après avoir terminé deux fois deuxième et une fois cinquième les années précédentes. Vincent Etcheverry et Jérôme Rougeron représenteront donc la région Auvergne-Limousin lors de la finale nationale du championnat de France de labour.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui