L'Union du Cantal 22 août 2007 à 00h00 | Par Frédéric Pigot

L’équipe de La Roquebrou double la mise à Riom-ès-Montagnes

Plus de 2500 personnes sont passées au concours départemental de labour. Le canton de La Roquebrou s’y est imposé et Murat a présenté une équipe féminine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Deuxième participation, deuxième victoire pour l’équipe du canton de La Roquebrou. Jean-Noël Boissières et son acolyte Florian Boy ont remporté l’édition 2007 du concours départemental de labour qui s’est tenu dimanche à Riom-ès-Montagnes. Salarié agricole sur l’exploitation et l’entreprise de travaux agricoles de ses parents, Jean-Noël Boissières laboure plus de 200 hectares par an en prestation de services. Il précise cependant que les concours sont totalement différents : “Ici, il ne faut pas se tromper dans les prises de mesures.” C’est là que tout se joue. Les réglages de disques font aussi partie du jeu. Ils y ont, d’ailleurs, consacré un peu de temps au début de l’épreuve avant de rencontrer des problèmes de rasette. Jean-Noël Boissières a bien noté que le résultat final dépend largement du départ. “Dans la famille, on aime ça”, explique-t-il en parlant même d’une passion pour le labour. Le tracteur a été prêté par son père tandis que la charrue venait de chez Boy.
Florian Boy et Jean-Noël Boissières au milieu des participants - leurs trophées rejoindront La Roquebrou pour la deuxième année consécutive.
Florian Boy et Jean-Noël Boissières au milieu des participants - leurs trophées rejoindront La Roquebrou pour la deuxième année consécutive. - © F. P.

Une histoire de copains 

Au départ, c’est une histoire de copains pour cette équipe. “Nous sommes voisins, nous sommes allés au lycée ensemble, nous avons fait tout notre parcours ensemble. Lui se passionne pour la mécanique et moi pour l’aspect labour”, explique Jean-Noël Boissières. En 2006, ils ont décidé de se lancer dans l’épreuve avec le succès que l’on connaît. Jean-Noël ne se présente pas pour autant comme un spécialiste. Il rappelle ainsi que, l’an dernier, lors du concours régional, ils ont dû se contenter d’une 11e place sur 14 candidats.

Le labour encore d’actualité

Dimanche, malgré la victoire, Jean-Noël Boissières avouait même avoir rencontré quelques difficultés. À Siran, la terre serait plus légère et beaucoup moins dure que celle de Riom-ès-Montagnes. Il s’attendait à trouver des cailloux, ça n’a pas été le cas. Même constat pour Joël Perry, agriculteur d’Ydes et l'un des huit membres du jury présidé par Benoît Julhes. En revanche, lui a apprécié la parcelle. “C’est un des trois meilleurs terrains que l’on ait connu”, remarquait-il. Ici, il faisait office d’ancien. Il jugeait son 14e concours toutes catégories confondues (cantonal, départemental ou régional) et notait que c’était la première fois qu’une équipe exclusivement féminine était engagée dans une épreuve départementale.
Lors de la remise des prix, Julien Fau, président des Jeunes agriculteurs qui organisaient cette manifestation, a évoqué l’envolée du prix des céréales pour souligner toute l’importance du labour. “Nous sommes très dépendants de la production de céréales. Il va falloir retravailler sur l’indépendance alimentaire de nos exploitations”, a-t-il déclaré après avoir remercié les partenaires de cette manifestation.
Avec Pierre-Jean Meissonnier et Henri Calvet (Vic-sur-Cère) - les seconds au classement - Jean-Noël Boissières et Florian Boy défendront donc les couleurs du Cantal lors de l’épreuve régionale qui se tiendra en Haute-Vienne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,