L'Union du Cantal 17 octobre 2007 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

L’Environnement numérique de travail, la clé d’avenir des collégiens

Le rectorat et le Conseil général unissent leurs moyens en faveur des collégiens du Cantal. Internet sera désormais au cœur de leur scolarité grâce à l’ENT et une clé USB.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Julien, Loïc, Justine et Lucile sont les premiers bénéficiaires des 6 500 clés USB distribuées prochainement dans les collèges.
Julien, Loïc, Justine et Lucile sont les premiers bénéficiaires des 6 500 clés USB distribuées prochainement dans les collèges. - © J.-M. A.
Le développement des nouvelles technologies, et en particulier la création de nouveaux usages autour des TIC, est l’un des chevaux de bataille du Conseil général depuis quelques années. Lundi, un nouveau cap a été franchi dans le domaine scolaire. En partenariat étroit avec le rectorat, le Département a inauguré l'Environnement numérique de travail (ENT) du collège La Jordanne à Aurillac. Ce cartable électronique, ou bureau virtuel, est une innovation dont la mise en place sera progressive sur deux ans. Le collège de Pierrefort a été pilote dans ce domaine. Celui de La Jordanne lance désormais la machine. L’objectif du Conseil général, en liaison avec le rectorat, est de proposer un environnement numérique, accessible via le web à partir de la classe, du domicile et/ou des centres de ressources, permettant d’avoir accès à des services pédagogiques innovants (cours, exercices, documentations multimédia...).
“Une révolution douce...”

“Aujourd’hui, nous sommes entrés dans la phase de généralisation du dispositif, expliquait Vincent Descœur, député et président du Conseil général. L’ENT fait partie intégrante des priorités affichées par le plan CyberCantal Grand public”. Depuis 1998, les centres de ressources sont entrés dans les mœurs. Se plonger dans les ENT, c’est une implication, un véritable engagement partagé avec le monde de l’éducation. “Le Conseil général est un pionnier puisqu’il a été l’un des premiers à se lancer dans cette affaire, relevait Gérard Besson, recteur de l’académie de Clermont-Ferrand. C’est une révolution douce au niveau pédagogique car il individualise le travail de l’élève et tire de lui le meilleur. L’ENT apporte beaucoup de choses pour le bien-être des enfants. Ce n’est pas du flicage”. Dans cet univers désormais bien réel, la clé USB offerte à chaque collégien par le Département (lire par ailleurs) sera donc un complément indispensable à ce dispositif. Mais si l’ENT “est un formidable outil de services rendus pour les élèves, de communication et de suivi pour les parents, nous aurons besoin de temps pour nous l’approprier, relevait Guy Leclercq, principal du collège. De plus, il faut prendre en compte les 25 % des familles non équipées en matériels informatiques. Quant à la clé USB, les usages sont multiples et pas forcément pédagogiques. Il faudra être très vigilant là-dessus”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,