L'Union du Cantal 31 mai 2006 à 00h00 | Par Sophie Giraud

L’Auvergne résiste mieux que les autres régions

Le nombre d’installations agricoles se maintient en Auvergne alors qu’il a diminué de 36 % au niveau national depuis 1996, constate le comité régional à l’installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’Auvergne installe plus d’agriculteurs que les autres régions. (Crédit photo : F. Mechekour/Réussir)
L’Auvergne installe plus d’agriculteurs que les autres régions. (Crédit photo : F. Mechekour/Réussir) - © L'Union du Cantal
Les Jeunes agriculteurs d’Auvergne avaient choisi la commune cantalienne de Rageade (dans le canton de Ruynes-en-Margeride) pour tenir leur comité régional à l’installation. Rejoints par le préfet de région et le premier vice-président du Conseil régional, les JA ont réuni dans la foulée des “assises régionales de l’installation” destinées à proposer des évolutions de la politique d’installation, à la lumière du bilan des installations en Auvergne en 2005 dressé un peu plus tôt par le comité régional. Un bilan plutôt encourageant, qui montre que l’Auvergne résiste mieux que les autres régions, ont constaté les JA. Sur l’exploitation du Gaec Morand-Pignol (Gaec entre tiers constitué en 2005 en production mixte), il a été question d’installation, à travers ses chiffres, ses soutiens et les différentes formes qu’elle peut prendre. Et sur ce dernier point, les professionnels n’ont pas hésité à qualifier l’installation sociétaire de “modèle d’avenir”.

“Devenir associé, cela s’apprend”

L’union fait la force, mais encore faut-il que cette union soit mûrement réfléchie : “Devenir associé, cela s’apprend”, comme l’a suggéré une animatrice de l’Adasea du Cantal. Il n’en demeure pas moins qu’en 2005, plus de 60 % des nouveaux installés en Auvergne ont opté pour la forme sociétaire (193 en Gaec, 53 en Earl et 1 en Scea). Le nombre d’installations individuelles (149 en 2005) est quant à lui en constante diminution depuis 1999. Ces installations se font majoritairement avec le statut de Gaec et leur nombre en Earl/Scea a doublé sur la période 1999-2005. L’âge moyen à l’installation est en 2005 de 28,2 ans, soit un peu plus élevé qu’en 2004. Quant au niveau de formation, il reste en très forte proportion égal au BTA. En 2005, ce niveau a tendance à baisser notamment en zone défavorisée et en zones de plaine. La part des femmes s’installant reste sensiblement la même depuis plusieurs années (25 % en 2005). Par contre, elles s’installent principalement sous la forme sociétaire : en 2005, seules 24 % d’entre elles ont choisi une formule individuelle.


30% d’installations hors-cadre familial

La proportion d’installations hors cadre familial est croissante : elles ont représenté l’année dernière 30 % des installations aidées en Auvergne, Cantal et Allier en tête. Depuis ces cinq dernières années, ce type d’installation est en développement : de 1981 à 2005, leur nombre est passé de 81 à 118 par an (de 9 à 38 dans l’Allier qui connaît l’évolution la plus spectaculaire), sous l’effet notamment de l’aide spécifique hors-cadre du Conseil régional, dont 61 jeunes ont bénéficié en 2005 pour un montant total de 361 275 euros. Les orientations technico-économiques des installés ne dérogent pas à la tradition régionale, avec 28 % en bovins lait, 33 % en bovins viande, 11 % en mixte, 7 % en ovins ou caprins. Mais, de plus en plus, de jeunes font le choix de la diversification (un tiers des projets dans le Cantal, par exemple), histoire de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. “Alors que l’emploi est une préoccupation majeure, l’agriculture se veut être une opportunité susceptible de répondre à l’attente des jeunes venus de tous horizons”, a déclaré lors des assises le Cantalien Gilles Amat, président des JA d’Auvergne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui