L'Union du Cantal 14 septembre 2005 à 00h00 | Par Benoît Parret

L´aubrac reine de Saint-Flour

Le concours départemental aubrac a vu la consécration de plusieurs élevages de qualité ce week-end à Saint-Flour. La Cité du vent accueillera le Spécial de la race dans un an.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le concours départemental aubrac, samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saint-Flour, a dépassé tous les espoirs malgré les craintes alimentées par un avancement de la date et par la sécheresse. Finalement, 26 élevages ont répondu présent et le chiffre de 240 animaux s´avère très correct par rapport à une année normale. "La qualité est au rendez-vous, ce qui prouve la capacité d´adaptation des aubracs aux conditions climatiques difficiles", se félicitait Michel Bos, président du syndicat des éleveurs du Cantal. Et Bernard Laurens, président de l´Upra, d´ajouter : "Nous devons préserver la rusticité de la race qui, par ses spécificités, contribue à l´entretien de notre territoire de montagne".

Pour la première fois depuis 46 ans

Le concours départemental ne s´était pas tenu dans l´ancienne capitale de la Haute-Auvergne depuis 1959. Présents dans les allées pour la remise des prix, Frédéric Tardieu et Jean Raynal, exposants il y a 43 ans, ne boudaient pas leur plaisir de participer à la fête et de constater les bons classements de leurs enfants et petits-enfants. Autour de ces deux familles et de la famille Bos, fidèle elle aussi des concours depuis un demi-siècle, la grande famille de la race aubrac dans le Cantal était donc une nouvelle fois réunie. Elle faisait preuve de sa capacité de rajeunissement, avec de nombreux jeunes éleveurs et l´arrivée de quelques nouveaux élevages : l´EARL de la Combe de Junhac en Châtaigneraie et le Gaec Hibert d´Oyex d´Anterrieux. En ouverture du défilé des animaux primés, Pierre Jarlier, sénateur-maire de Saint-Flour, s´est félicité que la ville puisse servir de vitrine au monde agricole cantalien et du choix par les dirigeants de l´Union Aubrac d´organiser le Spécial dans la cité du Vent en 2006. Henri Barthélémy, vice-président du Conseil général, a rappelé le soutien financier du Département aux éleveurs.

Solidarité avec les producteurs de lait

Président de la Chambre d´agriculture, Louis-François Fontant est revenu sur la sécheresse et sur la reconnaissance du Cantal en zone sinistrée, actuellement à l´étude. Sur le dossier du prix du lait, il a demandé à "tous les éleveurs d´être solidaires avec des producteurs en grande difficulté". "Dans ce contexte, la race aubrac symbolise une agriculture performante", a-t-il souligné. Le sous-préfet de Saint-Flour, Joël Mercier, a souhaité rendre hommage à ceux qui ont "montré la voie pour faire de l´aubrac une race désormais reconnue dans toute la France et à l´étranger, comme en attestent les nombreuses délégations étrangères présentes durant le week-end". Seul bémol à la réussite de ce rendez-vous, la pluie a probablement contrarié la venue d´un plus large public durant ces deux jours.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui