L'Union du Cantal 01 décembre 2004 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

L´Adeca obtient enfin son agrément

La commission nationale a donné un avis favorable à la demande d´agrément de l´Adeca. Un soulagement après trois refus en l´espace de deux ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Une grande satisfaction et un grand soulagement" : telle était mercredi 24 novembre au soir la réaction de Denis Costerousse, président de l´Adeca 15, en apprenant la nouvelle. Quelques heures plus tôt, la CNT (Commission nationale technique) avait en effet donné un avis favorable à la demande d´agrément de l´Association des éleveurs cantaliens en tant qu´organisation de producteurs. Agrément qu´elle lui avait refusé à trois reprises au moins au cours des deux dernières années, alors que la grande majorité des associations des autres départements avaient décroché le leur. Impasse qui avait conduit dans le courant de l´été dernier à un changement d´équipe à la tête de l´Adeca, et à l´élection d´un nouveau président suite à la démission à ce poste d´André Lacoste.

Une commission de mise en marché va être créée

"Le dossier que nous avons présenté décrit un vrai projet d´avenir pour notre association", explique Denis Costerousse. "Il correspond à ce que demandait le ministère, à savoir que, pour être agréée, une organisation de producteurs doit jouer un rôle dans la gestion de l´adéquation entre offre et demande et s´impliquer dans des politiques de filières", poursuit-il. Pour cela, il annonce notamment qu´une commission de mise en marché a été mise en place au sein de laquelle se discuteront les orientations de prix et surtout la planification de la production. "Nous avons traversé une période très délicate", avoue le président Costerousse. "Je tiens à remercier les éleveurs, les négociants et bouchers pour leur patience, les salariés de la structure pour leur courage, mais également la Chambre d´agriculture, la Direction départementale de l´agriculture et de la forêt, et la Fédération nationale bovine (FNB) pour leur soutien", dit-il, assurant les éleveurs de la volonté de son équipe de travailler "en toute transparence" et dans l´intérêt de la filière bovine départementale.

"Une bonne nouvelle pour l´élevage cantalien"

Au niveau de de la FNB justement, on se réjouit de l´aboutissement de ce dossier. "Je suis très heureux que la nouvelle équipe ait su trouver les moyens de décrocher cet agrément, grâce à sa volonté de bâtir de vraies filières avec son collège acheteurs, et de travailler dans la transparence vis-à-vis des éleveurs", commente Patrick Bénezit, secrétaire général de la FNB. "Fier aussi que les responsables de l´Adeca aient retrouvé la confiance des pouvoirs publics comme de la profession", ajoute-t-il. Prenant sa casquette de président de la section bovine de la FDSEA, Patrick Bénezit affirme que "l´Adeca est une pièce maîtresse dans une politique départementale qui vise à doter le Cantal d´une vraie filière viande bovine. Cet agrément permettra de doper ce projet et de lui donner un nouveau souffle".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,