L'Union du Cantal 11 juillet 2012 à 16h59 | Par P.Olivieri

Junhac : un fonds de dotation pour faire vivre la montagne

En préambule de la Fête du porc de montagne, l’association APMet l’Isara de Lyon vont lancer “Vivons montagne”, un fonds de dotation pour le développement de projets en montagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Enjeu du fonds : apporter des capitaux à des projets qui n’ont pas le même retour sur investissement que celui attendu par les financeurs classiques.
Enjeu du fonds : apporter des capitaux à des projets qui n’ont pas le même retour sur investissement que celui attendu par les financeurs classiques. - © Émilie Bignon

C’est un préalable un peu particulier qui va précéder cette année l’ouverture officielle de la fête du Porc de montagne, ce samedi 14juillet, jour de fête nationale, à Junhac : pas d’intronisation dans une quelconque confrérie, ni de spectacle de rue mais le lancement d’un fonds de dotation baptisé “Vivons montagne” que Christian Guy, vice-président d’APM, Association porc montagne, et Christine Monticelli, ingénieur conseil à l’Isara de Lyon, présentent.

D’où vient cette idée de fonds de dotation ?

Christian Guy : “D’un constat, celui que les territoires de montagne sont en voie de déprise, du fait de leurs handicaps naturels qui génèrent forcément des surcoûts pour les activités économiques, qu’il s’agisse d’agriculture ou d’agroalimentaire. Dans le cadre d’une réflexion de fond conduite par APM, il est apparu nécessaire de développer une démarche gagnant-gagnant afin que ces territoires de montagne puissent continuer à fournir des produits de qualité attendus par les consommateurs et que chaque acteur de ces filières puisse vivre de son activité”.

Christine Monticelli : “Effectivement, pour pérenniser l’activité agricole et agroalimentaire des zones de montagne, il faut aujourd’hui apporter des produits différenciés mais aussi un certain nombre de capitaux autres que ceux des financeurs classiques qui se détournent de ces projets car le retour sur investissement est jugé beaucoup trop long. Il convient donc d’entrer dans une autre logique de financement dans laquelle les enjeux et valeurs des territoires et acteurs de la montagne sont compris et partagés avec des entreprises ou particuliers qui ont envie de participer au développement de la montagne française”.

 

Concrètement, comment se présente ce dispositif ?

C.M. : “Le fonds de dotation est un outil créé par le loi des finances 2008qui joue le même rôle qu’une fondation avec les mêmes leviers fiscaux pour les entreprises et particuliers mais avec un système juridique et une gouvernance beaucoup plus simples et opérationnels. À ce jour, on dénombre en France un millier de fonds de dotation, tous secteurs confondus mais aucun sur ce volet de la montagne. Celui qui va être lancé le 14 juillet relèvera du domaine de l’économie sociale et solidaire. C’est déjà un outil à l’œuvre dans l’agriculture biologique et on va essayer de construire des réseaux entre fonds”.

 

Quels types de projets pourraient être accompagnés dans ce cadre ?

C.G: “Le fonds viendrait accompagner des projets de développement en montagne quels qu’ils soient autour de la transformation des produits, du maintien des filières agroalimentaires dès lors qu’ils relèvent d’un intérêt général, en lien avec le tourisme, le territoire...”

C.M.: “Nous allons fonctionner sous la forme d’appels à projets en ciblant dans un premier temps des actions qui ont des retombées assez tangibles”.

 

Des entreprises ont-elles déjà manifesté leur intérêt pour ce fonds ?

C.M.: “Non, le fonds vient juste d’avoir une existence juridique mais nous avons comme cible les acteurs, entreprises privées, coopératives, institutionnels, partenaires financiers, et dans un second temps, les habitants et touristes qui ont plaisir à vivre ou séjourner dans les zones de montagne françaises. L’Isara a lancé son propre fonds, Terra Isara, il y a 15jours afin de soutenir les programmes de recherche sur l’agro-écologie et permettre aux étudiants boursiers et étrangers de financer en partie leurs études à l’Isara.Or, nous avons été surpris de constater qu’en peu de temps déjà sept entreprises ont adhéré. Ce fonds est donc à la fois un rêve, un pari qu’on veut jouer pour les générations futures”.

Au programme du week-end

Samedi, après la présentation du fonds de dotation “Vivons montagne” (17 heures, salle des fêtes) : apéritif à 19heures ; repas “Jambon cuit au foin” à 20 h 30 puis feu d’artifice à 23heures suivi d’un bal avec les Musiciens du Puy de l’Arbre. Dimanche 15 juillet la journée débutera par une randonnée pédestre gratuite à 9 h 30 (circuit de 2heures-2 h 30), plancha de porc à 12 h 30 (16€ adultes, 10€ enfants), concert du trio Amis’trad et de l’atelier chant traditionnel de Junhac à 15 heures en l’église, concours du plus gros mangeur de saucisses à 17heures. Toute la journée : ateliers et animations pour les enfants, animations musicales avec la fanfare bandas, spectacle de cirque déambulatoire, pesée, tiercés et foires aux cochons, spectacle et expositions de sculpture sur bois à la tronçonneuse. Repas sur réservation : 0471492715ou 0471492794. Tarif : 18 € adultes, 10€ enfant.

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui