L'Union du Cantal 14 janvier 2003 à 00h00 | Par Benoît Parret

Installation des jeunes agriculteurs - La première CMD d´Auvergne signée dans le Cantal

Vendredi 20 décembre, la première Convention de mise à disposition (CMD) de terres agricoles a été signée à Oyex d´Anterrieux (Cantal) entre la Safer, les propriétaires cédants et un futur agriculteur actuellement en formation. Une première très attendue par les Jeunes agriculteurs qui font de l´installation leur cheval de bataille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR/DR
Au 31 décembre, Yvette et Jean Pagès tireront définitivement le rideau sur une vie professionnelle d´agriculteurs dans leur petit village d´Oyex d´Anterrieux, aux limites du Cantal et de la Lozère. Sans succession, ils n´en ont pas pour autant oublié de préparer leur départ à la retraite avec une volonté : "que l´exploitation reste vivante et puisse servir à quelqu´un", selon leurs propres termes. Ils ont donc fait le choix volontaire de jouer la carte de l´installation d´un jeune, plutôt que celui d´un démantèlement de l´exploitation. "Il est difficile de se lancer sans beaucoup de terres, nous sommes passés par là", déclare Jean Pagès. Parmi leurs voisins, Alain Hibert s´apprête à prendre le témoin. A 21 ans, le jeune homme souhaite résolument devenir agriculteur, après avoir pourtant hésité et s´être orienté vers la mécanique. Aujourd´hui pour son installation, il suit une formation adulte au CFPPA de Saint-Flour pour obtenir le BPREA avant d´entamer le stage 6 mois et le stage 40 heures. Afin de rejoindre le Gaec de son père et de son frère, il lui fallait cependant un outil de travail, des terres, un bâtiment, des animaux, pour dégager un revenu. Entre M et Mme Pagès, d´une part, et Alain Hibert, d´autre part, les conditions d´une cession réussie étaient à porté de main, les premiers ayant fait le nécessaire en amont et le second en se préparant après mûre réflexion. Le choix des cédants abonde dans le sens des Jeunes agriculteurs dont l´action porte depuis plusieurs mois sur l´installation de nouveaux agriculteurs en région Auvergne. Les moyens de s´installer "La démarche des gens d´Oyex est exemplaire, note Antoine Croutes, président des Jeunes agriculteurs du Cantal. Il nous faut maintenir un nombre d´agriculteurs suffisant". Il restait donc à trouver avec les organismes agricoles la meilleure solution. Elle est venue du fonds de stockage de la Safer Auvergne par convention de mise à disposition. Ce dispositif régional unique en France, créé par les Jeunes agriculteurs, en lien avec la Safer et le Conseil régional permet de stocker des terres en fermage le temps pour le candidat à la reprise de se former et de finaliser son projet. Il obtient ainsi l´assurance de bénéficier d´une exploitation viable et dans son entier et la garantie de signer à terme un bail de fermage de 9 ans sur la base des prix préfectoraux.Pour Pierre Missioux, directeur adjoint de la Safer Auvergne : "Cette convention cadre signée en octobre 2001 avec les Jeunes agriculteurs permet de régler un problème transitoire, de fixer les conditions de surfaces et de bail sans déconvenue par une maîtrise de la totalité". De nouvelles perspectives"Le système de stockage par achat a permis l´installation de 80 jeunes en 4 ans, souligne Yannick Fialip, président des JA Auvergne. Ce nouveau dispositif ouvre de nouvelles perspectives avec davantage de souplesse. La terre est un outil essentiel à l´installation. Je remarque l´acte très positif des cédants de vouloir qu´un jeune poursuive leur exploitation". Avec 61,5 ha de SAU, 53 droits de PMTVA et 2 associés, le Gaec Hibert ne pouvait accueillir une troisième personne. A la sortie de sa formation fin 2003, Alain le rejoindra avec 108 ha et 36,8 droits PMTVA (7 ha appartiennent à M Gastal qui a lui aussi signé le fonds de stockage par CMD). Le Gaec Hibert va louer le bâtiment d´élevage de M. et Mme Pagès et vient de leur acheter la soixantaine d´aubrac. "Je m´installe dans de très bonnes conditions sans besoin d´investir lourdement au départ", se félicite Alain Hibert. Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale des 25 et 28 décembre 2002.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui