L'Union du Cantal 06 juillet 2011 à 09h25 | Par P. Olivieri

“Hollande président, ce serait bon pour le Cantal”

Des élus socialistes cantaliens, dont Patrick Carpentier et Alain Calmette, lancent un comité de soutien au candidat François Hollande.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ils en sont convaincus : “He’s the best to do the job” selon la formule consacrée outre-Atlantique : le mieux placé pour faire le travail. En l’occurrence pour remporter les primaires socialistes et s’imposer au second tour de la présidentielle de 2012. Vendredi, soit trois jours après l’annonce de la candidature de la première secrétaire du PS, ce “G6” d’élus cantaliens socialistes rassemblant le secrétaire fédéral Patrick Carpentier, les conseillers généraux socialistes Alain Calmette, Charly Delamaide, Florence Marty, Gérard Salat et leur homologue à la Région, Marc Maisonneuve, a officialisé le lancement d’un comité de soutien départemental au voisin corrézien François Hollande.

Fidélité à l’homme...

 

Un soutien qui n’a rien d’une surprise tant de la part de Patrick Carpentier que du maire d’Aurillac quand on se rappelle la complicité affichée avec l’ancien premier secrétaire du PS lors de sa venue à Aurillac en mars dernier à l’occasion de la campagne des cantonales. Ce qui les séduit chez François Hollande ? Outre son sens de l’humour - corrézien - lui aussi bien connu, c’est plus sérieusement l’alliance qu’il incarne entre les préoccupations sociales et égalitaires chères aux socialistes et un pragmatisme assumé, comme l’a fait valoir Patrick Carpentier. “C’est quelqu’un de très fidèle à nos valeurs socialistes que sont la laïcité, la justice sociale, c’est quelqu’un qui a une haute idée de la fonction de chef d’État”, assure le secrétaire départemental, n’omettant pas de mettre en avant le curriculum vitae avantageux de François Hollande : à la fois élu de proximité (député, président de Conseil général), mais aussi professeur d’économie et magistrat à la Cour des comptes. En clair : le profil idéal pour contrer les attaques de la droite quant à la capacité du futur candidat socialiste à la présidentielle à faire face à la crise européenne. “Il incarne un équilibre tout à fait intéressant entre discours de vérité et audace, un pragmatisme sans désespérer”, estime pour sa part Alain Calmette. Et Florence Marty de poursuivre le chapelet des éloges, rappelant que François Hollande a fait de la jeunesse la première de ses priorités, un choix essentiel à ses yeux pour “réinventer le rêve français”, à savoir redonner aux générations futures un avenir meilleur que celui de leurs parents.

 

Pour ces six élus cantaliens, François Hollande est le mieux placé pour rassembler la gauche et battre la droite au second tour.
Pour ces six élus cantaliens, François Hollande est le mieux placé pour rassembler la gauche et battre la droite au second tour. - © P.O.

... et choix stratégique

 

Si tous les six partagent également pleinement les deux autres axes structurants du projet de l’élu corrézien, - une réforme profonde de la fiscalité et un pacte territorial - ils sont aussi intimement persuadés que le Cantal aurait tout à gagner, 43 ans après l’élection de Georges Pompidou, à voir accéder un voisin géographique à la fonction suprême de la République. “Hollande président, ce serait bon pour le Cantal”, n’hésite pas à affirmer Alain Calmette. Tandis que Gérard Salat, comme Charly Delamaide, estime que François Hollande est le mieux à même de rassembler toute la gauche. Mais qu’on ne s’y trompe pas, quelles que soient leur préférence et fidélité à l’homme, tous affirment qu’ils se rallieront à l’issue des primaires socialistes au candidat choisi par le peuple de gauche. En attendant, un numéro de téléphone et une adresse mail ont été installés pour rassembler derrière la candidature de François Hollande tous ceux qui “ne veulent pas de Sarkozy”, au-delà des adhérents et sympathisants PS. Le comité de soutien devrait met-tre à profit l’été pour programmer un éventuel rassemblement à la rentrée. Sachant que François Hollande a été invité à participer au festival Éclat. Quant à l’hypothèse d’un report de ce calendrier du fait des rebondissements de l’affaire Strauss-Kahn, elle n’est pour Patrick Carpentier pas d’actualité.

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui