L'Union du Cantal 10 mars 2015 à 08h00 | Par L'Union du Cantal

Habitations : Les détecteurs de fumée deviennent obligatoires

Des conseils pour équiper son logement en détecteurs de fumée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est au propriétaire d’équiper le logement.
C’est au propriétaire d’équiper le logement. - © DR.

D'ici le 8 mars 2015 au plus tard, tous les lieux d’habitation devront être équipés d’au minimum un détecteur de fumée normalisé.


Pourquoi ?

Le détecteur doit permettre de détecter les fumées dès le début d’un incendie et d’émettre immédiatement un signal sonore suffisant pour réveiller une personne endormie.


Où l’installer ?

De préférence au plafond, dans la circulation ou le dégagement desservant les chambres. Il est interdit d’installer des détecteurs dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation.


Qui l’installe ?

Il doit être acheté et installé par le propriétaire du logement si celui-ci occupe son logement ou s’il le met en location en mars 2015. Si le logement est déjà loué, il appartient au propriétaire de fournir le matériel à son locataire.


Quel modèle ?

Le détecteur de fumée doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme NF EN 14604. Les détecteurs utilisant l’ionisation sont interdits car ils sont radioactifs.


Et l’assurance ?

L’occupant du logement doit déclarer à son assureur que le logement est équipé d’un détecteur de fumée, en lui   envoyant une attestation d’installation. Pour plus d’informations, il est possible de consulter l’arrêté du 5 février 2013 relatif au détecteur de fumée sur le site : http://www.territoires.gouv.fr/detecteurdefumee.


Détecteur de monoxyde de carbone (Daaco)

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, incolore, inodore, sans saveur et non irritant. Il n’est donc pas perceptible par l’homme. Il résulte de la combustion incomplète de matières carbonées telles que le gaz naturel, bois, charbon, fioul, pétrole. En cas de mauvaise combustion d’un appareil et d’un manque de ventilation, les fumées se diffusant dans le logement peuvent donc contenir du monoxyde de carbone. Au regard de la loi, l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone n’est pas obligatoire. Cependant, en prévention des intoxications, elle est fortement conseillée pour les logements équipés d’un appareil à combustion utilisant une énergie inflammable (chaudière, cheminée gazinière, poêle, etc.). Idéalement, le détecteur doit être installé dans chaque pièce possédant un appareil à combustion. Il doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme EN 50291.


Pour s’équiper d’un détecteur en bénéficiant d’un achat groupé proposé par le Gac, contacter le 07 82 18 38 24.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui