L'Union du Cantal 10 septembre 2009 à 14h26 | Par Christian Fournier

Gain de temps et de confort entre Aurillac et Clermont

D’importants travaux sont menés sur les lignes auvergnates ferroviaires dont Aurillac-Clermont. La tranche Arvant-Massiac permet de gagner cinq à dix minutes sur le trajet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi, le passage à niveau de Massiac a été rendu à la circulation routière grâce au travail de cette bourreuse qui, entre autres, soulève les voies.
Mardi, le passage à niveau de Massiac a été rendu à la circulation routière grâce au travail de cette bourreuse qui, entre autres, soulève les voies. - © CF

“Au titre du Contrat de projet État-Région et du Plan rail, ce sont 68 millions d’euros de travaux qui seront investis sur la ligne Clermont-Aurillac d’ici 2011, dont 14,2 millions d’euros de la Région” : c’est le message qu’a martelé son président, René Souchon, à l’occasion d’une visite de chantier, mardi 1er septembre au matin, à Massiac. “Nous sommes en train de révolutionner le transport collectif et, cette année, la Région a même investi plus que l’État dans ce projet qui permet de sauver le rail”. Il soulignait aussi que la Région, en termes de matériel ferroviaire, avait “beaucoup investi”, puisqu’à la fin de l’année, l’intégralité du matériel roulant aura été changé : “C’est la première et la seule Région à l’avoir fait. Néanmoins, si le Contrat de projet et le Plan rail visent à supprimer la totalité des ralentissements, en 2013, nous n’aurons pas fini, et il faudra un autre plan…”

Cinq à dix minutes de moins entre Aurillac et Clermont
Durant plus de trois mois, 100 personnes, dont 25 emplois locaux, ont ainsi travaillé sur le chantier entre Arvant et Massiac pour la modernisation de la voie ferrée sur 25 km. L’objectif était de préparer l’infrastructure pour un relèvement de vitesse et d’obtenir un gain de temps évalué entre cinq et dix minutes entre Clermont-Ferrand et Aurillac. Les anciens rails ont donc été remplacés par de nouveaux, de 400 m de long, transportés par train et soudés sur place. Quarante mille traverses et 50 000 tonnes de ballast ont été changées. Le montant des travaux s’élève à 17,3 millions d’euros. Selon Lilian Carle, responsable d’agence opérationnelle Auvergne RFF : “Le choix a été d’interrompre le trafic entièrement. Conjointement, la Région et la SNCF ont mis en place des moyens de substitution”. Un choix qui a permis “d’aller beaucoup plus vite et donc de coûter moins cher”. Sur l’ancienne voie, la vitesse des convois était comprise entre 80 et 120 km/h. Pour L. Carle, “le train pourra désormais rouler jusqu’à 140 km/h sur certaines sections”. Questionné sur le gain de temps maximum possible, il estimait “qu’un train pendulaire pourrait relier Aurillac à Clermont-ferrand en 1 h 50”. Quant à connaître l’échéance…  La réouverture de la section de voie Massiac Arvant, est, elle, bien prévue le 11 septembre.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui